Les Etats-Unis peuvent-ils faire faillite?

Aujourd’hui, la rédaction de Forex.fr a décidé de se pencher sur une vidéo mise en ligne sur la Toile par Stansberry & Associates Investment Research il y a quelques semaines. Cette société est dirigée par un conservateur qui s’est rendu célèbre pour avoir averti les investisseurs contre les risques inhérents à des sociétés qui ont depuis fait faillite ou qui ont eu l’aide de l’Etat américain, comme Lehman Brothers, Bear Stearns, Fannie Mae, Freddy Mac ou encore General Growth Properties.

Depuis 2006, Stansberry & Associates a prévenu de l’émergence d’une crise de la dette aux Etats-Unis, crise de la dette qui a justement été amplifiée par les mesures prises par Washington pour faire face à la crise économique et financière de 2008. Pour sauver le système, le gouvernement fédéral fut contraint d’absorber les mauvaises dettes des entreprises, faisant de ce sauvetage un naufrage pour le gouvernement fédéral.

Dans les 12 mois, la société prévoit qu’une crise de la dette devrait frapper les Etats-Unis, changeant totalement le mode de vie des américains et pouvant provoquer, dans le pire des cas, des émeutes massives dans les rues obligeant le gouvernement américain à appliquer la loi martiale dans tout le pays.

L’Amérique est le pays le plus endetté du monde vis à vis de l’étranger. Ainsi, si Washington décidait d’imposer à 100% les revenus de tous les américains, cette taxe ne suffirait pas encore à équilibrer le budget américain. Washington aurait toujours besoin d’emprunter auprès des chinois, des japonais, et d’autres pays…

Pour l’instant, les Etats-Unis ont sauvé la face mais ils sont très dépendants de leurs créanciers qui peuvent à tout moment décider de couper les vivres. Et ça a déjà commencé! Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dollar américain est la seule monnaie de réserve internationale. Ce statut permet idéalement aux américains de s’endetter sans aucune difficulté, et de recourir abondamment à la planche à billet pour faire tourner l’économie américaine et notamment garantir des importations à un coût très faible, comme le pétrole.

suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − = 1

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>