L’USD en baisse après le discours sur l’état de l’Union d’Obama

- Le président Barack Obama a proposé un gel des dépenses discrétionnaires non liées à la défense – les bons baissent et l’USD s’affaiblit encore plus

- Le gouverneur de la BoE Mervyn King a affirmé qu’une hausse des taux n’est pas d’actualité

- La Norges Bank devrait garder ses taux d’intérêt inchangé à 2%

- Peu d’attentes concernant la réunion du FOMC

Dans son discours sur l’état de l’Union, le président Barack Obama a délivre un message mitigé concernant le déficit budgétaire. D’un côté, le président a reconnu que les Etats-Unis doivent s’attaquer frontalement au problème du déficit budgétaire, proposant même un gel de cinq ans des dépenses discrétionnaires non liées à la défense. De l’autre côté, il a paradoxalement reconnu que le pays ne peut pas revenir en arrière concernant de nouveaux programmes lancés dans les domaines de l’éducation et des infrastructures afin de conserver la compétitivité de long terme des Etats-Unis.

Au Royaume-Uni, la livre sterling est tombée assez bas hier face au dollar et à l’euro suite à une baisse de 0.5% du PIB au quatrième trimestre 2010 alors que les analystes s’attendaient à une hausse de 0.5%. Cette chute brutale du PIB serait due aux mauvaises conditions climatiques qui ont ravagé le pays fin novembre et pendant tout le mois de décembre. Par ailleurs, la baisse du GBP fut accentuée par un discours dans la soirée du gouverneur King qui a affirmé que la BoE n’envisage pas pour le moment de nouvelle hausse des taux pour répondre à la hausse de l’inflation. Selon le gouverneur, l’inflation devrait continuer à augmenter dans les prochains mois, jusqu’à arriver à près de 5¨% avant de décliner par la suite. Il a enfin souligné qu’une hausse des taux aurait un impact, à l’heure actuelle, dramatique sur l’emploi.

Enfin, aux Etats-Unis, l’indice d’activité manufacturière de la Fed de Richmond du mois de janvier a affiché une forte baisse à 18.00 ce qui a considérablement accentué la dégringolade de l’USD sur le marché des changes. Cette baisse de la devise américaine s’est répercutée face au yen et à l’euro principalement. Dans les échanges matinaux en Asie, l’EUR/USD s’échangeait autour de 1.3700, sachant que la hausse de la monnaie unique européenne devrait se poursuivre avec pour prochain objectif 1.3800 une fois franchie la résistance qui se profile. La livre sterling s’affichait également en baisse aujourd’hui sous le coup des évènements de la veille.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la BoE devrait avoir un impact moins important que prévu sur la livre sterling, étant donné la baisse enregistrée hier. La réunion du FOMC ne sera incontestablement pas l’évènement crucial de la séance d’aujourd’hui puisque la Fed devrait maintenir son programme de rachat d’actifs totalement inchangé. La monnaie unique européenne, même si elle fait face à une résistance majeure, devrait vraisemblablement gagner du terrain aujourd’hui à la fois face au dollar US et à la livre sterling. Pour plus d’informations sur l’analyse technique des principales paires, cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>