Etats-Unis : Bilan de la première conférence de presse de l’histoire de la Fed, et influence sur le forex

(ProfesseurForex.com) – Sans grande surprise, la Réserve Fédérale américaine a annoncé en fin d’après-midi le maintient de son taux directeur à un niveau plancher.

La Fed a par contre ensuite donné la première conférence de presse  »post publication des taux » de son histoire, qui a donné lieu a d’intéressantes précisions au sujet des perspectives économiques américaines.

Nous allons donc vous présenter ci-dessous les principaux éléments à retenir, présentés de manière synthétique :

  • Au sujet de l’inflation

-Ben Bernanke estime que les perspectives sont stables au sujet de l’inflation à moyen terme.

-Celle-ci devrait par ailleurs augmenter légèrement en 2011, pour repartir à la baisse en 2012.

-Le président de la Fed a également précisé que la politique monétaire agit avec un temps de retard, et qu’il ne faut par conséquent pas se baser sur l’inflation actuelle pour modifier la politique monétaire de la Fed.

-Concernant les matières premières, la Fed surveille l’évolution des prix du pétrole alors que selon elle, les évènements au Moyen-Orient sont à l’origine de la forte hausse récente des cours.

-La Fed ne pense par ailleurs pas que les prix du gaz continueront à augmenter au rythme actuel.

  • Au sujet de la croissance

-La Fed précise que les conditions actuelles (dépenses moins importantes que prévu en défense, baisse des exports et conditions climatiques défavorables) pèsent sur les perspectives économiques des Etats-Unis.

-La croissance devrait dans ce contexte ne pas dépasser les 2% au premier trimestre 2011.

-La croissance est donc modérée, mais reste  »soutenable ».

  • Au sujet du programme QE2

-Le second programme d’injection de liquidités (QE2) a été efficace : hausse des marchés actions, baisse de la volatilité.

-Au sujet d’un éventuel  »QE3 », Ben Bernanke a exclu cette possibilité, car un troisième plan d’injection de liquidité serait selon lui beaucoup moins efficace.

-La Fed continuera toutefois à réinvestir en Bons du Trésor les bénéfices des titres adossés à des hypothèques et des bons du Trésor arrivant à maturité qu’elle détient une fois que le programme QE2 arrivera à maturité en juin.

  • Au sujet du dollar

-Selon la Fed, des taux élevés ne sont pas indispensables pour maintenir un dollar fort.

-La meilleure manière d’obtenir un dollar stable et fort est donc d’avoir une économie forte.

-La Fed précise également que le dollar fluctue en raison de son statut de valeur refuge, progressant dans les périodes d’incertitude, et profitant beaucoup moins des contextes euphoriques.

  • Au sujet de la politique monétaire

-La Fed estime que la politique monétaire actuelle n’est pas extraordinaire compte tenu des conditions financières.

-La Fed estime que la faiblesse du marché de l’emploi justifie le maintient de taux plancher.

-Le planning de resserrement de la politique monétaire n’est par ailleurs  »pas clair ».

-Ben Bernanke continue donc d’estimer que les taux seront maintenus à leur niveau actuel pendant  »une période prolongée », ce qui signifie que les taux ne bougeront pas au moins pendant les deux prochaines réunions de la Fed.

-La Fed estime en effet que la combinaison d’un chômage élevé, de prix de l’essence élevé et d’une hausse des taux serait terrible pour l’économie américaine.

  • Influence sur le forex

L’inflation ne justifie pour l’instant pas une hausse des taux de la Fed, d’autant plus que la reprise américaine reste très modérée, avec un chômage élevé.

La Fed continue donc de maintenir ses taux au plus bas, ce qui est mécaniquement pénalisant pour le billet vert, quoi qu’en dise Ben Bernanke.

Le seul élément en faveur du dollar que l’on peut tirer de cette conférence de presse est que le patron de la Fed exclue un nouveau programme d’injection de liquidités, ce qui était de toute façon peu probable selon le marché.

Dans ce contexte, le dollar a donc fortement chuté, permettant à l’euro de rejoindre de nouveaux sommets. La devise a en effet marqué un plus haut à 1,4795 vers 21h, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le début du mois de décembre 2009.

Il faudra toutefois rester conscient des risques de correction. En effet, les opérateurs ont été prompts a réagir aux propos du patron de la Fed ce soir, mais leur intérêt à été accentué par le fait que cette conférence de presse était une première historique.

On peut en effet considérer que après tout, la Fed n’a rien dit de nouveau ce soir. Dans ce contexte, il y a selon nous de fortes chances pour que le sujet de la crise de la dette européenne revienne sur le devant de la scène rapidement, et pèse de nouveau sur la monnaie européenne, d’autant plus que celle-ci évolue désormais sur des niveaux très élevés…

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,4780 sur le forex.

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× cinq = 45

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>