Focus sur le nouveau gouverneur de la Norges Bank

Né en 1952, Oeystein Olsen a en main la politique monétaire de la Norvège depuis début janvier 2011. Dès son entrée en fonction, le gouverneur a posé les bases de la politique qu’il entend suivre pendant son mandat qui court jusqu’en 2016. Son objectif est d’équilibrer l’inflation avec un développement économique harmonieux tout en conservant un taux de change qui ne nuit pas trop à la compétitivité de la Norvège.
Le gouverneur est entré en fonction le 3 janvier dernier dans un contexte assez difficile avec une couronne en très forte hausse, une économie toujours en expansion et un marché de l’immobilier qui fait face à une bulle immobilière de plus en plus conséquente.

Conscient des dangers inhérent à une couronne norvégienne trop forte, il a essayé, au cours des derniers mois, d’apaiser les craintes de ses concitoyens. Le premier rapport qui a été publié par la banque centrale sous son mandat laisse entrevoir un durcissement de la politique monétaire, probablement en mai ou en juin prochain, ce qui ne constitue pas une surprise pour les investisseurs.

Avant d’occuper le poste de gouverneur de la Norges Bank, Oeystein Olsen était à la tête de l’agence norvégienne des statistiques qui avait prévu une croissance moins forte et des taux plus bas en 2011 que ceux prévu par l’ancien gouverneur, Svein Gjedrem, alors en fonction.

Ayant étudié à la fois en Norvège et aux Etats-Unis, l’actuel gouverneur possède un master d’économie de l’Université d’Oslo et a occupé, juste après son diplôme, plusieurs postes au sein du ministère des Finances et de l’agence des statistiques, jusqu’à diriger cet établissement. Il a également enseigné dans la meilleure école de business d’Oslo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>