Les nouvelles économiques du 29 avril 2011

Hier, la BoJ a abaissé de 1.0 point, à 0.6% sa prévision de croissance pour l’année budgétaire 2011/2012, principalement à cause du séisme du 11 mars 2011.

De plus, la banque centrale de Nouvelle-Zélande (RBNZ) a maintenu son principal taux directeur inchangé, affirmant qu’en raison du tremblement de terre de Christchurch, il est probable que les taux restent particulièrement bas pendant un certain temps. Le gouverneur Bollard a affirmé que la reprise économique reste encore incertaine, du fait de la forte du NZD sur le marché des changes et de la hausse des prix du pétrole. Selon les économistes de Reuters, les taux pourraient rester stables jusqu’au début de l’année 2012. Le dollar néo-zélandais a peu évolué suite à cette annonce.

En Allemagne, selon l’Office fédéral de statistique, les prix à l’importation ont augmenté de 1.1% en mars, comme en février dernier.

Sur le marché de la dette, actualité chargée. L’Italie, qui est considéré comme le plus important émetteur de dette en Europe, a levé avec succès 10.06 milliards d’euros à l’occasion de trois émissions obligataires. La demande a été particulièrement soutenue, s’élevant à 14.9 milliards d’euros.

Enfin, la France a annoncé, via l’AFT, une adjudication de bons du Trésor à taux fixe et à intérêts précomptés lundi pour un montant total de 8.5 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>