Lloyd Blankfein aura-t-il le même sort que Madoff ?

Les nuages s’épaississent de plus en plus sur la tête du géant de Wall Street, Goldman Sachs. Au cours de la semaine dernière, un rapport bipartisan rédigé par le Sénat a mis en cause directement la banque d’affaires américaine et aussi le spécialiste du trading sur les devises Deutsche Bank dans la crise des subprimes.

Ce rapport, largement commenté dans la presse américaine, n’a pas suscité pour l’instant de réaction officielle de la part de Goldman Sachs et encore moins de son président, le très polémique Lloyd Blankfein.

Le rapport a confirmé que la banque américaine avait, en toute connaissance, vendus à découvert à ses clients des actifs hypothécaires dont les dirigeants de la banque savaient pertinemment qu’ils étaient plus que douteux. Cependant, l’appât du gain jouant à plein, les dirigeants ont préféré parier sur ces actifs qui leur a permis d’augmenter leurs salaires en 2007/2008 à près de 2 millions de dollars et ce qui a permis à la banque de distribuer pour plus de 10 milliards de dollars de bonus alors, qu’au même moment, les bénéfices étaient en chute libre du fait de la crise.

Ces méthodes, très contestables, sont toutefois loin de pouvoir entraîner des poursuites judiciaires contre les dirigeants des banques incriminés. Toutefois, c’est peut-être pour un délit plus mineur que le dirigeant de Goldman Sachs pourrait tomber, à l’instar d’Al Capone qui fut finalement arrêté pour fraude fiscale. Le rapport a, en effet, détecté des contre-vérités suite aux dépositions faites sous serment des principaux dirigeants de la banque d’affaires, dont Lloyd Blankfein. Ainsi, certains experts ont souligné que le Département de la Justice pourrait poursuivre les cadres dirigeants de Goldman Sachs pour parjures, un délit mineur mais qui est très polémique outre-Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>