Analyse Forex EURUSD du 27 juillet 2011

Les américains se préparent à ce qui pourrait être le scénario le plus catastrophique de l’histoire du pays. Afin de se protéger contre un désastre, les banques américaines mettent en place des stratégies pour s’assurer qu’elles soient en mesure de faire face à cet événement majeur dans l’histoire de l’économie contemporaine. Bank of America, Wells Fargo and Citigroup ont confirmé chercher des moyens de limiter les conséquences d’un défaut ou d’un abaissement de la note de la dette américaine. « Les gens commencent à prendre des mesures, au cas où cela se produirait« , a confié à l’AFP un ancien cadre de la banque centrale américaine, la Fed.

Ainsi, après les attaques du World Trade Center en septembre 2001, la crise économique et financière mondiale de 2008-2009 dont l’origine vient de la crise des subprimes aux Etats-Unis, la cassure de la lente reprise économique mondiale, qui rappelons-le, ne vient pas d’une panne cyclique mais, systémique, pourrait à nouveau plonger le monde économique et financier dans le désarroi. L’issue est entre les mains des membres du Congrès alors qu’un plan préparé par les républicains pourraient être soumis à l’examen dès demain. En cas de vote positif, la Maison Blanche a déjà fait savoir que le président y opposerait son veto.

Bref, vous l’aurez compris, le marché est focalisé massivement sur ce qui se passe chez l’Oncle Sam, reléguant toutes les autres nouvelles et les indicateurs macroéconomiques au second plan.

Toutefois, les marchés européens devraient faire attention aussi à ce qui se passe sur le Vieux Continent puisque l’agence Moody’s a abaissé la note de Chypre à « Baa1 », soit de deux crans par rapport à la note précédente « A2 », étayant nos mises en garde répétées depuis fin 2010 au sujet de la situation économique et budgétaire de l’île. Pire pour la zone zeuro, un responsable de S&P a déclaré à la chaine CNBC qu’une nouvelle restructuration, et de grande ampleur, de la dette grecque est probable au cours des deux prochaines années, ajoutant qu’un nouveau déclassement était « quasi-certain ». De quoi faire rebondir la crise souveraine de nouveau en Europe.

Pour l’instant, les marchés ont les yeux tournés vers Washington, état de fait qui ne devrait pas changer dans l’immédiat. A raison car la seule nouvelle économique majeure de la journée viendra des Etats-Unis, en l’occurrence les commandes biens durables qui sont attendues à 0.5% à 14H30.

Du point de vue technique

L’EURUSD  évolue  actuellement à 1.4506.

Pivot à 1.4169/1.4222

Points pivots pour la séance:

R3 1.4738
R2 1.4632
R1 1.4570
PP 1.4464
S1 1.4402
S2 1.4296
S3 1.4234

La synthèse des indicateurs et des moyennes mobiles sont en achat forte sur le 1440 M.

La pression achat semble s’installer tant que nous restons dans la zone de résistance des 1.45, la correction tardant à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>