Forex – EUR/USD : Bilan de la semaine du 27 juin au 1er juillet

(ProfesseurForex.com) – L’euro progressait fortement cette semaine, avec un rallye de plus de 400 pip qui a porté la devise jusqu’à un plus haut à 1,4553 vendredi matin.

L’actualité aura été dense cette semaine, avec de nombreuses statistiques, mais c’est encore le dossier grec qui était au centre des préoccupations, et qui a été à l’origine du rebond de l’euro.

Cette semaine était en effet cruciale pour la Grèce, qui devait adopter de nouvelles mesures d’austérité, afin de continuer à bénéficier de l’aide de l’UE et du FMI. Le Parlement grec a donc adopté ces nouvelles mesures sans sourciller, ce qui a considérablement rassuré le marché.

Ces mesures permettront en effet de verser les 12 milliards d’euros de la dernière tranche de l’aide UE/FMI dès ce weekend, ce qui permettra au pays d’éviter la faillite à court terme. Par ailleurs, un nouveau plan d’aide impliquant très largement le secteur privé devrait être rapidement annoncé (certainement lors de la réunion du 11 juillet des ministres des finances de la zone euro), une perspective qui a également apaisé les marchés cette semaine.

A noter également que l’euro a aussi bénéficié d’anticipations de hausse des taux de la BCE cette semaine. Face à une inflation qui reste au-dessus des objectifs de la Banque Centrale, celle-ci devrait en effet procéder à une nouvelle hausse de 0,25% de son taux directeur dès jeudi prochain, lors de sa prochaine réunion mensuelle.

Il faudra également noter que l’optimisme général du marché été dopé par certaines statistiques américaines satisfaisantes cette semaine, ce qui a paradoxalement profité à la monnaie européenne, traditionnellement encline à progresser lorsque l’optimisme est de rigueur.

Entre autres, on relèvera donc la nette hausse des promesses de ventes de logements, ainsi que les hausses inattendues de l’indice PMI de Chicago et de l’indice ISM des services.

Dans ce contexte, les opérateurs ont semblé choisir de céder à l’optimisme, préférant se concentrer sur une situation qui s’embellit sur le court terme, plutôt que de laisser parler la sagesse en prenant en compte les importants risques qui pèsent encore sur la monnaie européenne…

Concernant la crise de la dette, si le cas de la Grèce est « réglé » pour l’instant, les problèmes structurels qui ont amené le pays au bord du gouffre restent bien réels, et il n’y a pas à douter que ce dossier nous réserve encore de nombreuses surprises.

Par ailleurs, d’autres pays de la zone euro inquiètent également les marchés. Récemment, plusieurs agences de notation ont menacé l’Italie, tandis que l’Irlande, le Portugal et l’Espagne sont toujours pris à la gorge, alors que l’Irlande est pourtant elle aussi sous perfusion du FMI et de l’UE.

En ce qui concerne l’optimisme général du marché, celui-ci pourrait vite être contré par l’assombrissement des perspectives économiques américaines. Malgré les quelques « pépites » publiées cette semaine, la majorité des indicateurs économiques américains restent décevants ces dernières semaines, et la dette du pays commence à inquiéter les investisseurs…

Il semble toutefois trop risqué de miser sur une correction la semaine prochaine, dans la mesure où l’euro devrait être soutenu par des précisions sur un nouveau plan d’aide à la Grèce, et par la hausse effective des taux de la BCE.

D’un point de vue graphique, on notera que la tendance de fond de la monnaie européenne reste haussière en données horaires. Il est cependant évident que ce mouvement haussier ralentissait nettement vendredi, ce qui peut en partie être expliqué par une volonté de prudence des opérateurs avant la pause du weekend.

Au niveau des seuils importants, on retiendra principalement la zone de résistance des 1,4540, ainsi que la zone de support des 1,4460.

  • Graphique horaire

Graphique forex euro dollar

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>