Forex – EUR/USD : Bilan de la semaine du 4 au 8 juillet 2011

(ProfesseurForex.com) – La monnaie européenne se retournait très nettement à la baisse cette semaine, après une phase d’hésitation en fin de semaine dernière.

La devise a en effet marqué un plus bas hebdomadaire à 1,4207 vendredi après-midi, au terme d’un plongeon de près de 400 pips.

Sans surprise, l’attention des investisseurs aura une nouvelle fois été accaparée par la crise de la dete européenne, notamment en raison de la dégradation de la note de la dette du Portugal par l’agence Moody’s mardi soir.

Alors que l’euro tenait bon face aux inquiétudes entourant la Grèce (notamment en raison de la perspective de la hausse des taux de la BCE), cette annonce a fait céder la devise, qui s’est en conséquence nettement orientée à la baisse.

L’autre événement majeur de la semaine (conférence de presse mensuelle de la BCE), bien que favorable à la monnaie européenne « sur le papier » n’aura pas été suffisant pour insuffler une dynamique haussière à la devise.

Outre une hausse de 0,25% du taux directeur, comme prévu, Jean-Claude Trichet a rappelé que la BCE continuait de surveiller l’inflation en zone euro avec une « vigilance accrue », ce qui signifie que l’institution poursuivra sa série de relèvement des taux au cours des prochains mois.

Par ailleurs, la BCE a réitéré son soutien au Portugal, en assouplissant les règles qui lui permettront de continuer à fournir des liquidités au pays, malgré la situation délicate qu’il traverse actuellement.

Mais même si ces propos rassurants ont permis à l’euro d’afficher un léger rebond sur le court terme, la baisse et les inquiétudes au sujet de la dette européenne ont vite repris le dessus, pesant de nouveau sur a monnaie unique.

Enfin, on notera que le dernier événement majeur de la semaine, le rapport mensuel sur le chômage américain, aura été l’occasion d’une grosse déception.

Les créations de postes se sont en effet limitées à 18.000 au mois de juin, contre 70.000 anticipé par les économistes, alors que les excellents chiffres du rapport ADP sur l’emploi privé publié la veille laissait entendre une très nette embellie sur le marché de l’emploi américain.

Mais comme la veille avec la réunion de la BCE, le rebond de l’euro généré par cette statistique fondamentalement baissière pour le dollar aura été de courte durée…

Il semble donc que même avec l’appui d’une actualité plutôt favorable, la crise de la dette européenne continue de peser de tout son poids sur l’euro…

D’un point de vue graphique, on notera que l’euro trouvait en toute fin de semaine du soutien du côté du seuil des 1,4250, dans la cadre d’une tendance qui reste fondamentalement baissière sur le graphique horaire.

Enfin, on notera que la paire EUR/USD a clôturé à 1,4258 sur le forex vendredi soir.

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>