DOSSIER Grèce : Pourquoi la dégradation de la Grèce par S&P en cas de Roll-Over est importante?

(ProfesseurForex.com) – Quelles seraient les conséquences si les agences de notations déclaraient la Grèce en défaut de paiement après que l’UE applique le « Plan Français » de restructuration « volontaire ».

Il y a principalement deux conséquences majeures :

  • Premièrement, un défaut, même partiel sur la dette Grecque entrainerait sa note dans les abysses de l’échelle de notation des Agences de Ratings. Les banques de la république Hellénique ne seraient plus les bienvenues au guichet de la BCE qui mettrait en jeu sa réputation et ses principes en acceptant des obligations Grecques en garantie du financement de ces banques. Dans un pareil cas, la Grèce devrait retourner se financer sur les marché financiers ou les taux d’emprunts frisent les 17%. Gageons que la BCE ne laissera pas une telle chose se produire…
  • Deuxièmement les créanciers internationaux ont bonne mémoire. Les pays qui ont fait défaut il y a des décennies en paient encore le prix aujourd’hui. Un défaut de paiement au sein de la zone Euro entrainerait une défiance de la « dette souveraine Européenne » et donc une hausse des taux plus ou moins généralisée.

Maintenant la question est de savoir qui jugera la Grèce? Qui élèvera la voix contre l’UE pour déclarer un défaut de paiement? Car n’oublions pas que malgré tous les efforts de la France pour faire paraître cette restructuration « soft » ou encore « volontaire », et bien la dette Grecque sera bel est bien restructurée.

Deux organismes seront à surveiller de près quand les banques Européennes se seront misent d’accord avec les États pour restructurer la dette Hellénique. Avant de vous indiquer ces deux acteurs essentiels, rappelons pour ceux qui sont un peu perdu à propos de cette restructuration : Restructuration = Roll-over = extension des maturités des obligations Grecques = La Grèce remboursera plus tard.

Ainsi la Grèce remboursera bien toutes ses dettes, mais plus tard. La proposition Française fait débat et risque d’attirer les foudres de Standard & Poor’s qui semble persister à vouloir considérer ce Roll-over comme un défaut de paiement.

Standard & Poor’s, avec les deux autres agences de notation internationales, Fitch et Moody’s sont des acteurs essentiels dans l’estimation de la situation des finances de la Grèce.

L’autre acteur dont on parle moins et qui se fait assez discret, c’est l’ISDA (International Swaps and Derivatives Association) qui régit les contrats CDS. C’est cette association qui a autorité pour décider si un événement de crédit implique l’activation de ces contrats. Rappelons qu’un CDS permet tout simplement de se couvrir contre le défaut d’un État sur sa dette.

(Soit dit en passant, il n’est pas nécessaire de détenir de la dette pour détenir des CDS. En effet c’est comme si vous aviez une maison et que des dizaines d’autres personnes que vous ne connaissez pas avaient souscrit une assurance contre un incendie sur votre maison! Pas étonnant de voir des gens louches roder autour de votre jardin avec des Jerricans d’essence…!!!!)

Ainsi il semblerait que l’UE ait fort à faire pour convaincre ces organismes avant de rendre le plan de restructuration effectif…

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés. forex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 1

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>