La zone euro dans l’oeil du cyclone: crise de la dette et tests de résistance bancaire

En fin de matinée, après avoir gagné quelques pips sur l’avertissement de S&P concernant la note de la dette de long terme des Etats-Unis, la monnaie unique évoluait à 1.4140, soit quasiment à son niveau de clôture hier. Les chiffres de la balance commerciale de la zone euro, publiés ce matin, n’ont eu aucun impact sur les cours.

Une période d’incertitude semble s’ouvrir désormais pour l’économie mondiale ce qui rend de plus en plus difficile de prévoir l’évolution des principales paires de devises pour les semaines à venir. Pour aujourd’hui, nous restons dans un canal de fluctuation assez étroit pour l’EURUSD qui devrait être de 1.4100 et 1.4250. Au cours des dernières séances, la paire a, en effet, essentiellement évolué entre ces deux niveaux.

Le début de semaine fut l’occasion, pour les agences de notation, de monter au créneau est de viser les pays européens, notamment la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Italie. Depuis hier, ce sont les Etats-Unis qui font les frais du volontarisme des agences de notation ce qui a même contraint le président de la Fed, Ben Bernanke, à s’adresser publiquement aux élus américains afin qu’ils prennent enfin leurs responsabilités dans cette crise qui met en danger la reprise économique américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>