Les nouvelles économiques du 22 juillet 2011

Les indices des directeurs d’achat manufacturiers, des services et composites ont donné dans l’ordre les valeurs suivantes au mois de juillet (comparé au mois précédent): Allemagne 52,1 (54,6), 52,9 (56,7) et 52,2 (56,3) – France 50,1 (52,5), 54,2 (56,1) et 52,8 (54,9) – zone euro 50,4 (52,0), 51,4 (53,7) et 50,8 (53,3). Tous ces chiffres s’avèrent faibles et inférieurs aux attentes. Ils correspondent au niveau de juin 2009.

En Suisse, pour le mois de juillet, l’indice ZEW du sentiment des investisseurs se situe en baisse à -58,9, contre -24,3 le mois précédent.

Au niveau de la zone euro, le sommet d’hier a abouti à un allongement des maturités de la dette grecque de 7.5 ans à au moins 15 ans. De plus, les taux d’intérêt des nouveaux prêts de la part du FESF seront abaissés à 3.5%. Par ailleurs, le montant des financements publics dans le second plan d’aide à la Grèce devrait atteindre 109 milliards d’euros, soit une facture totale de 158 milliards d’euros en tenant compte de la participation du secteur privé.

Enfin, l’agence S&P a de nouveau affirmé la forte probabilité qu’elle baisse la note souveraine des USA d’ici à trois mois, d’un ou plusieurs crans. Un déclassement pourrait d’ailleurs intervenir dès le mois d’août. Les Etats américains, qui sont dans l’ensemble fortement endettés, ont quasiment tous décidé de se dépêcher pour emprunter tant que les taux sont favorables. Ainsi, la Californie a annoncé son intention dès la semaine prochaine de lever pour 5 milliards de dollars à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 5 = neuf

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>