Actu Forex – Zone Euro : Le Plan Allemand pour sauver la Grèce. Nom de code : Eurêka

(ProfesseurForex.com) – Des consultants Allemands très influents sur le gouvernement de la chancelière Allemande ont échafaudé un plan pour s’attaquer aux racines du problème de la contagion de la crise de la dette en Europe. De plus en plus pressé par les États-Unis ainsi que la Chine, les Allemands semblent avoir pris le problème à bras le corps afin de réduire la dette abyssale de la République Hellénique. Nom de code : Eureka (Célèbre expression du Grec Archimède)

  1. Regrouper l’ensemble des actifs publics de la Grèce (banques, immobilier, ports, telecom…) dans une structure commune dont la valorisation atteindrait les 125 Milliards d’Euros.
  2. Rachat de cette structure par une institution Européenne ( FESF, MSE, BEI…?) qui apporterait 125 Milliards tout de suite à la Grèce. L’institution se chargeant de privatiser et vendre à bon prix les bijoux de famille Grecs.
  3. La Grèce rachète ses obligations à la BCE ainsi qu’au FESF et cela  a pour effet immédiat de ramener son ratio dette/PIB à 88 %  contre 150 % aujourd’hui.
  4. Cette institution Européenne investit dans les actifs publics qu’elle détient à hauteur de 20 Milliards (afin de valoriser ces actifs de 50 Milliards à termes) ce qui dope l’économie Grecque avec un retour à 5 % de croissance contre -5 % aujourd’hui…
  5. La croissance génère des rentrées fiscales qui permettent à la Grèce de plus avoir de déficit budgétaire et ainsi de réduire son endettement à hauteur de 1 % du PIB par an, ramenant le ratio Dette/PIB à 60 % à l’horizon 2018.
  6. Ceux qui ont spéculé contre une sortie de la Grèce de la zone Euro et éventuellement un éclatement de cette dernière perdront de l’argent au travers des CDS qu’il avaient acheté dans cette optique.

Ce plan a de nombreux avantages :

-En confiant la privatisation à une institution Européenne, on se prémunit contre la corruption qui aurait pu tenter les dirigeants grecs…

-On rétablit de la croissance rapidement en Grèce

-On évite une cure d’austérité drastique à la Grèce

-Contrairement aux marchés qui ne laissent aucun répit, cela donne du temps au gouvernement Grec pour mener à bien les réformes structurelles

-On éloigne pour de bon le risque de contagion de la crise de la dette

Conditions :

-Le plan de privatisation de la Grèce prévoit de récupérer 50 Milliards pour le moment. Il faudra donc inclure bien d’autres actifs afin d’atteindre le chiffre de 125 Milliards avancé dans ce plan.

-D’autres part les banques devraient être réticentes étant donné qu’elles devaient déjà avoir leur petite idée concernant la privatisation de ces actifs…

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× neuf = 18

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>