Crise en Espagne: Le Partido Popular veut remettre au pas les régions

Dans notre dernier papier consacré à la crise en Espagne, nous mettions en lumière les principaux défis que va rencontrer le prochain gouvernement espagnol, à savoir gérer une croissance molle peu génératrice d’emplois et s’atteler aux crédits hypothécaires qui minent encore l’activité économique.

Parmi les autres défis, mis en avant sans équivoque au cours du mois d’octobre par l’agence de notation financière, Moody’s, il convient de mentionner la dette des régions. L’agence a, en effet, clairement lié lors de la dernière dégradation de la note souveraine de l’Espagne, celle-ci au poids de la dette de certaines régions.

Certaines régions n’ont déjà plus, depuis longtemps, la confiance des marchés. Ainsi, si l’Espagne emprunte en moyenne à 375 points de base de plus que l’Allemagne sur cinq ans, c’est à 575 points de base de plus que la première économie de la zone euro que la Catalogne, plus grande région d’Espagne, emprunte sur les marchés financiers.

suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit × 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>