Les nouvelles économiques du 28 novembre 2011

Peu d’indicateurs en raison de Thanksgiving aux Etats-Unis.

A noter simplement que la confiance des ménages français s’est à nouveau détériorée en novembre, plus fortement que prévu, selon l’INSEE, avec une chute de 3 points de l’indicateur synthétique, à 79. Par ailleurs, les ménages, sont d’après l’enquête, plus nombreux à anticiper une hausse du chômage, l’indicateur concerné gagnant 10 points.

Sur le champ de la dette souveraine, la situation est toujours aussi compliquée.

Moody’s a annoncé avoir abaissé vendredi dernier la dette publique de la Hongrie au rang d’investissement spéculatif, associant à cette note une perspective négative, ce qui signifie qu’une baisse dans les prochains mois est prévisible. Le ministère de l’Economie hongrois a estimé dans un communiqué que cette dégradation « fait partie d’une attaque financière » contre le pays, alors que Budapest a demandé officiellement une nouvelle aide du FMI lundi dernier.

La situation en Italie se complique également puisque le rendement de la dette italienne à deux ans a atteint un nouveau record à 7.72%.

Enfin, Luc Coene, gouverneur de la Banque de Belgique, a laissé entendre lors d’un déjeuner avec une organisation patronale belge que la BCE pourrait prochainement baisser ses taux. « Si les tendances actuelles se poursuivent, alors une nouvelle baisse des taux devrait intervenir« , a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>