Les nouvelles économiques du 29 novembre 2011

Sur le plan purement macroéconomique, peu d’indicateurs ont été publiés hier.

A noter toutefois que l’indice de confiance des entreprises néo-zélandaises a retrouvé le chemin de la hausse, après trois mois de déclin. Ainsi, 18% des entreprises interrogées ce mois-ci tablent sur une amélioration de l’économie dans les 12 prochains mois et 29% des entreprises considèrent faire de meilleurs profits en 2012 que cette année.

En EuroZone, les crédits accordés par les banques au secteur privé ont progressé de 2.7% le mois passé, sur un an, contre 2.5% en septembre. De son côté, la masse monétaire M3, qui permet à la BCE de mesurer les pressions inflationnistes sur le moyen terme, a progressé de 2.6% en octobre contre 3% le mois précédent.

Un communiqué du ministère des Finances allemand a également démenti hier fermement un éventuel projet d’émission d’obligations communes aux pays de la zone euro notés triple « A » par les agences et a réaffirmé sa position en faveur d’une modifications des traités européens pour surmonter la crise.

Enfin, sur le marché boursier, véritable vague d’espoir pour le voyagiste britannique Thomas Cook, qui est en grave difficulté financière. Le groupe est parvenu à un accord avec ses banques sur l’ouverture d’une ligne de crédit de 220 millions de livres jusqu’à avril 2013 ce qui a permis au titre du groupe de grimper de plus de 50% hier matin en Bourse, après une chute de plus de 80% au cours du mois de novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>