Actu Forex – Etats-Unis : Retour sur les déclarations de la Fed et leur influence nettement haussière sur l’euro

(ProfesseurForex.com) – Sans surprise, la Réserve Fédérale américaine a décidé de maintenir son taux directeur au niveau plancher (entre 0 et 0,25%) auquel il se trouve depuis décembre 2008.

Les déclarations qui ont suivit lors de la conférence de presse de Ben Bernanke se sont par contre révélée beaucoup plus intéressantes, ce qui a été l’occasion d’une très vive hausse de l’euro, qui rejoignait un plus haut à 1,3123 vers 21h.

Il convient donc de faire le point sur les propos du président de la Réserve Fédérale, et d’expliquer leur influence sur la paire euro dollar.

Pour commencer, la Fed a annoncé que son taux directeur restera proche de zéro jusqu’à au moins la fin 2014. Or, le taux directeur de la Fed détermine le taux de rémunération des dépôts en dollars.

Des taux US bas rendent donc le billet vert moins attractif, comparativement à l’euro, qui offre des taux plus élevés, et c’est d’autant plus le cas que l’on sait maintenant que cette situation perdurera encore deux ans, ce qui explique en partie la hausse observée sur l’euro ce soir.

Autre information importante à retenir de la conférence de presse de la Fed : Ben Bernanke a envisagé un programme «QE3 » d’assouplissement monétaire, qui consisterait à acheter massivement des Bons du Trésor américain, et ce pour la troisième fois depuis le début de la crise.

Or, cette action revient à injecter des liquidités dans l’économie, en d’autres termes « faire tourner la planche à billet » et de ce fait augmenter la quantité de dollars en circulation. Et puisque comme tout marché le forex répond à la loi de l’offre et de la demande, si des dollars frais sont injectés dans le marché, la valeur du billet vert est mécaniquement diluée, d’où un impact baissier de ces déclarations sur le dollar (et donc haussier sur l’euro).

Enfin, notons que Ben Bernanke s’est montré peu optimiste en ce qui concerne les perspectives économiques américaines, anticipant une reprise graduelle et une très lente baisse du chômage, des éléments qui justifient d’ailleurs selon la Fed les taux planchers actuels, et l’option d’un QE 3.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>