Les nouvelles économiques du 10 janvier 2011

La rencontre entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy a confirmé la fracture entre Paris et Berlin au sujet de la taxation des transactions financières. En revanche, quelques éléments nouveaux ont été communiqués. Ainsi, le couple franco-allemand a annoncé que le traité européen incluant le pacte budgétaire devrait être signé pour le 1er mars. De plus, la pression a de nouveau été mise sur la Grèce puisque la chancelière allemande a affirmé que faute de progrès sur le plan grec, la prochaine tranche d’aide pourrait ne pas être versée.

Aujourd’hui, de manière informelle, Angela Merkel doit rencontrer la patronne du FMI, avant de s’entretenir mercredi avec le président du Conseil italien.

Sur le marché obligataire, l’opération d’adjudication allemande s’est excellemment passée puisque pour la première fois le pays s’est endetté à taux négatif à court terme. 3.9 milliards d’euros à titres à six mois ont été placés à un rendement moyen négatif de -0.0122%, signe que les investisseurs se replient massivement sur les titres allemands, jugés parfaitement sûrs en cette période d’incertitude.

A noter aujourd’hui, la publication de plusieurs indicateurs français avant 9h (BdF sentiment des affaires, production manufacturière et production industrielle) et dans l’après-midi des mises en chantier au Canada et de lIBD/TIPP américain à 16h, heure de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 × = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>