Les nouvelles économiques du 16 janvier 2012

Un point d’abord sur le marché obligataire qui, depuis le début de la crise souveraine, a un impact décisif sur la tenue de l’EUR. A l’instar de ce qui s’était passé lors de la séance de jeudi dernier, l’adjudication italienne de vendredi s’est déroulée dans de bonnes conditions. Rome a réussi à lever 4.75 milliards d’euros à trois et six ans à des rendements en baisse, avec notamment un rendement à trois ans sous le seuil de 5%. Cette émission confirme donc parfaitement la détente constatée depuis la rentrée sur le marché obligataire de l’UE.

Pour autant, la crise est toujours réelle et présente comme en témoigne la persistance des difficultés des banques espagnoles qui, selon la Banque d’Espagne, ont emprunté 132.4 milliards d’euros à la BCE en décembre, contre 106.3 en novembre, un montant donc en hausse et qui se rapproche dangereusement du record historique de 140 milliards atteint en juillet 2010…suite de l’actualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>