Forex EUR/USD : Mario Draghi et les partis politiques Grecs rassurent les marchés, l’Euro reste au contact de 1.33

(ProfesseurForex.com) – A neuf heure la paire commençait à décliner, la frustration de voir les politiques Grecs trainer des pieds devant les désidératas de la Troïka était encore présente. Les manifestations qui ont lieu dans des rues d’Athènes sont venues s’ajouter à l’ambiance mais la conférence du bien aimé Mario Draghi fut l’opportunité pour les haussiers de reprendre la main sur la paire EUR/USD durant l’après-midi.

Ce matin les statistiques asiatiques (l’inflation continue de rester élevée en Chine 4,5 % et les commandes industrielles annuelles japonaises se sont révélées très décevantes – 6,6%) allaient plutôt dans le sens du Dollar étant donné qu’elles n’augurent pas de très bonnes nouvelles quant à la croissance mondiale et donc pour la Zone Euro qui se trouve en première ligne de la récession en 2012.

Le plus important aujourd’hui restait la suite des aventures Grecques car l’on apprend chaque jour qu’un » nouveau détail reste à régler » mais que l’accord est proche… Mario Draghi, le président de la BCE, a d’ailleurs laissé entendre que l’accord était imminent, voire déjà conclu durant sa conférence de presse. Mais en attendant l’intervention du gouverneur de la BCE, les opérateurs portaient la paire au contact des 1,3230.

Finalement la tendance s’inverse l’après-midi, Mario Draghi laisse le taux directeur inchangé au taux « plancher » de 1 % et assure que les rumeurs lancées par le Wall street Journal (annonçant que la BCE allait participer pour effacer l’ardoise grecque aux côtés du secteur privé ) sont sans fondement.

Le cabinet du premier ministre Grec a également communiqué que les leaders des partis politiques Grecs (Pasok, Nouvelle Démocratie, Laos ) ainsi que le gouvernement de la République hellénique avaient accepté les conditions de la Troïka. Tout ceci devrait être officialisé lors de la réunion de l’Eurogroupe ce soir. La Grèce va pouvoir faire sa demande officielle d’un prêt de 130 milliards à ses partenaires de l’Union monétaire et peut être donc, par la même occasion (puisque les banques ont joué main dans la main dans le dossier Grec), officialiser un accord sur l’effacement de sa dette avec le secteur privé…

Néanmoins, il reste à faire voter toutes ces mesures d’austérités par le Parlement Grec qui pense déjà ne faire voter qu’un seul article ce weekend avant de soumettre les mesures spécifiques plus tard, laissant le temps à la fronde parlementaire et populaire de s’organiser …

La Grèce est d’accord sur le principe mais a besoin de plus de temps pour faire passer toutes les lois au Parlement… La Troïka va d’ailleurs s’entretenir directement avec les chefs de partis Grecs pour s’assurer de leur loyauté… avant les élections nationales grecques en Avril…

L’accord semble actée mais l’incertitude quant aux « contours » « très sombres» de cet accord laisse le marché quelque peu perplexe… Le problème sur les retraites ayant été résolu par une coupe budgétaire de 300 millions dans le budget de la défense.

D’un point de vue graphique, on observe toujours une certaine pression haussière au contact de la résistance des 1,33. Le marché attend peut être plus d’informations précises pour casser la résistance de 1.33. Le vote final du Parlement Grec sera certainement le declic pour un mouvement haussier plus marqué.

La paire évolue aux alentours de 1,33 sur le forex.

  • Graphique horaire

forex