La revue écofin du 28 février 2012

Les éléments clefs

• Point sur les marchés

• Standard & Poor’s abaisse la note à long terme de la Grèce

• Le déficit public de l’Espagne revu à la hausse

Le point sur les marchés

Wall Street a terminé sur une note indécise lundi, voire en légère hausse, une statistisque montrant une amélioration régulière de la situation du marché immobilier aux Etats-Unis. L’indice S&P-500, qui a gagné 9% depuis le début de l’année, a toutefois fini à son meilleur niveau depuis juin 2008 et enregistre trois séances de hausse d’affilée.

Standard & Poor’s abaisse la note à long terme de la Grèce

L’agence Standard & Poor’s a annoncé lundi abaisser la note à long terme CC et la note à court terme C de la Grèce à SD (Défaut sélectif). Fitch Ratings avait abaissé mercredi dernier la note à long terme de la Grèce de CCC à C, à seulement un cran au-dessus du défaut, après l’annonce d’un plan d’échange obligataire visant à alléger l’endettement du pays. S&P justifie sa décision en raison de l’insertion rétroactive par le gouvernement grec de clauses d’action collective (CAC) dans la documentation de certaines tranches de sa dette souveraine. Ces clauses forcent les créanciers obligataires qui ne souscrivent pas volontairement au plan d’échange d’obligations à assumer des pertes et S&P considère que leur existence modifie les termes de la dette concernée et constitue une restructuration de dette contrainte.

Suite de l’article…