L’avis de ProfesseurForex : Que nous réserve Mario Draghi pour l’intervention mensuelle de la BCE ?

(ProfesseurForex.com) – Baisser ou ne pas baisser, tel est la question que se pose notre ami Mario Draghi, président de la BCE dont la presse économique ne tarit pas d’éloges depuis le début de son mandat.

Faire l’aumône à coup de centaines de milliards (avec les opérations de financement des banques de la zone euro) a semblé beaucoup plaire aux marchés et personne ne semble nier que la BCE, contrairement aux États, mène plutôt bien sa barque, n’hésitant pas à outrepasser ses statuts pour racheter la dette des pays membres en difficulté.

Super Mario a également baissé le taux directeur de la BCE après une tentative avortée de remontée initiée par Jean Claude Trichet avant que la crise de la dette Européenne n’éclose, relâchant la pression sur les taux interbancaires, marché où se cristallisent toutes les angoissent des banques…(Le taux interbancaire Euribor 3 mois se trouve à 1,01 % alors qu’il était à 1,40 % mi décembre, avant l’intervention de la BCE).

Alors, à la veille de la réunion du conseil des gouverneurs au sommet de l’Eurotower, il est intéressant de se demander de quoi Mario serait capable :

  • 1) Relancer une opération de refinancement illimitée à trois ans? : Non, la date est déjà connue, au mieux il la confirmera pour la fin du mois.
  • 2)Baisser le taux directeur : Voilà l’inconnue majeure. Certains disent que 1 % constitue un seuil « plancher » mais Mario nous a habitué à conduire sa banque centrale à « l’anglosaxonne ». C’est à dire que l’inflation ne semble plus être une obsession et qu’au regard de la conjoncture, un peu de création monétaire ne pourrait pas faire de mal à la Zone Euro. En effet, rappelons que la récession guette et que le chômage s’accélère partout en Europe (sauf en Allemagne…). Plus d’une banque centrale jouerait son rôle à plein en baissant encore son taux directeur pour soutenir la croissance, qui est pour le moins fébrile au sein de la Zone Euro d’après les principales institutions financières internationales, qui prévoient une récession pour 2012… (FMI, OCDE…)
  • 3)Participer à la décote de la dette Grecque en officialisant le mini Quantitative Easing qu’elle pratique depuis plus de 6 mois ? C’est peu probable étant donné que ce sujet reste tabou en raison du fait que ce genre de manoeuvres ne figure pas dans les statuts de la BCE…
  • 4)Baisser le taux de dépôt (Taux de rémunération de l’argent placé auprès de la BCE par les banques commerciales, aujourd’hui à 0,25 %) ? En faisant ça, la BCE inciterait les banques à se prêter entre elles au lieu de voir l’argent revenir à ses guichets…

Nous ne sommes pas dans le secret des Dieux… mais la conférence de Presse du président de la BCE sera certainement très regardée, tout commentaire de la part de Mario à propos du dossier Grec vaudra son pesant d’or. Une participation de la BCE à la décote de la dette grecque serait une mini surprise tout de même.

D’ailleurs, peut être que la Grèce attend un signe de Francfort avant de faire voter le nouveau plan de rigueur…?!

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>