Les nouvelles économiques du 9 février 2012

Plusieurs chiffres ont été communiqués hier pour la France. Selon l’enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France, la croissance économique devrait être nulle en France au premier trimestre 2012, même scénario qui s’est produit au quatrième trimestre 2011. Si cette hypothèse se confirme, la France pourrait éviter de justesse une récession avant la présidentielle. On notera aussi que l’indicateur du climat des affaires dans l’industrie est resté stable à 96 en janvier. Pour les services, une baisse d’un point a été enregistrée à 93 mais la stabilité devrait dominer à court terme.

Le déficit budgétaire de l’Etat français a aussi été communiqué par le ministère du Budget. Il s’est établi à 90.8 milliards d’euros à la fin 2011 contre un niveau record de 148.8 milliards un an plus tôt. Ce chiffre avait déjà été évoqué fin janvier par Valérie Pécresse aux parlementaires.

Enfin, la banque centrale américaine commence à faire le ménage dans son bilan après avoir vigoureusement aidé l’économie de la première puissance mondiale à se relever des subprimes. Selon le WSJ, la Fed a mis aux enchères un portefeuille de titres adossés à des emprunts immobiliers d’une valeur nominale de 4.75 milliards de dollars, provenant essentiellement du sauvetage d’AIG. Uniquement cinq banques ont été invitées à soumettre des offres cette semaine, dont Morgan Stanley et Goldman Sachs. Selon diverses sources, la transaction pourrait être finalisée dès aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>