Actu Forex – Etats-Unis : La politique monétaire ultra accomodante de la FED fait de moins en moins consensus

(ProfesseurForex) – Alors que l’on observe des sursauts sur les taux longs des treasuries américaines depuis la dernière réunion du FOMC (organe de décision de la FED), de plus en plus d’observateurs se disent septiques quant à la viabilité de la politique monétaire de la FED.

En effet, la FED a encore rappelé que les FED funds (taux directeurs) resteront au seuil plancher de 0,25 % (contre 1 % pour la BCE) jusqu’en 2014 afin de soutenir une reprise économique fébrile menacée par l’augmentation des impôts, la hausse du prix du baril ainsi que la crise de la dette en Europe (qui semble cependant passer au second plan sur la liste des menaces pour les observateurs).

De plus en plus d’économistes pointent du doigt le risque grandissant que représente la politique monétaire très accommodante de la FED. Ils craignent une hausses des taux d’intérêts de la dette américaine à l’instar des pays en difficulté de la Zone Euro.

Les États-Unis empruntent à des taux très bas (En dépit de la dégradation du pays par S&P et de sa dette abyssale) et une hausse des taux augmenterait significativement le poids de la dette qui est déjà immense (« officiellement » de plus de 100 % du PIB).

Ce risque forcera inévitablement la FED a réaliser un nouveau Quantitative Easing afin de continuer à acheter sa dette dans le but de garder les taux bas mais le risque se déplacera du côté de l’inflation, que la hausse des prix du pétrole risque d’exacerber en 2013

Etant donné que la perspective d’un nouveau QE a quelque peu été écarté par la FED, les observateurs tablent désormais sur une augmentation du taux directeur de la FED en 2013 et non pas en 2014 comme Ben Bernanke le souligne si souvent.

D’après le sondage de CNBC :

  • -90 % ne croient pas que la FED attendra fin 2014 pour relever son taux directeur
  • -54 % s’attendent à une remontée du taux directeur en 2013
  • -Plus de 50 % pensent que la politique monétaire de la FED est trop accommodante (contre seulement 37 % en janvier)
  • -66 % pensent qu’il n’y aura pas de QE3
  • -Le PIB 2012 est attendu en hausse de 2.46 %
  • -La politique fiscale et la hausse des prix du pétrole sont désormais des sujets d’inquiétude plus important que la crise de la dette en Europe

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.