Actu Forex – Grèce : Les créanciers privés s’organisent pour ralentir et renégocier le défaut Grec, l’Euro plonge

(ProfesseurForex.com) – Alors que la BNP Paribas et onze autres grandes banques (Axa, Société général,  CNP assurances, Allianz, Commerzbank, Deutsche bank, Intesa San Paolo (it), ING, Greylock et les Grecs Alpha bank, Eurobank EFG, et la banque nationale de Grèce)  ont déclaré qu’elles participeraient de plein gré à la restructuration de la dette Grecque, des investisseurs en dette Grecque libellée en Francs Suisses ont allié leurs efforts pour tenter d’endiguer le défaut organisé et faire valoir leurs droits.

Leur représentant est Bingham Mc Cutchen LLP New York et défend les intérêts d’investisseurs possédant près de 650 millions de dette Grecque.

Ce regroupement d’investisseurs n’est certainement pas unique et il est très probable que les créanciers privés soient tous en train de se retrouver pour tenter de renégocier la proposition de la Grèce.

Il faudra qu’au moins 75 % des créanciers acceptent la décote pour pouvoir procéder à la restructuration mais les levées de bouclier que nous observons pourraient rendre la tâche plus difficile à la Zone Euro . L’Euro continue d’ailleurs de faiblir en raison de cette incertitude sur le dénouement de la restructuration. Cette situation pourrait forcer la Grèce a activer les CAC (Clauses d’actions collectives) et déclencher les CDS par la même occasion?

Rappelons qu’un défaut désordonné pourrait coûter beaucoup plus cher aux investisseurs.

Vous trouverez ici notre article sur les conditions de la restructuration de la dette Grecque.

Pour l’anecdote, assurer 10 millions de dollars de dette à cinq ans émise par la Grèce avec des CDS, il faut désormais payer en moyenne 7,6 millions de dollars à la conclusion du contrat, plus 100.000 dollars par an… Le prix des CDS a atteint aujourd’hui le plus haut historique…

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.