Actu Forex – Zone Euro : Retour sur la conférence de presse de Mario Draghi

(ProfesseurForex.com) – Mario Draghi a déclaré observer des signes concrets de retour de la confiance vis-à-vis de la Zone Euro. En effet, le retour d’investisseurs (fonds de retraite et fonds d’investissement) est perceptible sur les marchés Européens.

Les deux LTRO ont grandement participé à ce retour de la confiance que l’on observe largement au travers de l’accalmie sur les marché interbancaires. Les efforts de États pour assainir leur budget est également à prendre en considération dans ce retour de la confiance.

Le président de la BCE a clairement déclaré que la balle était désormais dans le camps des États et des banques afin d’appuyer la reprise économique et renouer avec la croissance dans le courant de l’année, comme l’anticipe la BCE. Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers a également ajouté Mario Draghi.

Il a également été question de la lettre de la Bundesbank à Mario Draghi dans laquelle l’institution explique ses inquiétudes concernant l’inflation. Mario Draghi a déclaré que la Bundesbank n’était absolument pas isolée au sein du conseil des gouverneurs (les deux LTRO ont été voté à l’unanimité, et 460 banques sur 800 étaient Allemandes lors du second LTRO) et que la BCE avait beaucoup appris de la culture de la Bundesbank en ce qui concerne l’inflation.

Mario Draghi s’est également dit confiant quant au referendum Irlandais à propos du pacte budgétaire et le probable retour du pays sur les marché obligataires en 2013 en raison des effort important affichés pour assainir le système bancaire et renouer avec la croissance.

Le MES devrait être opérationnel en Mai ou juin.

Draghi a également voulu rétablir la vérité suite à un article du Wall Street Journal qui faisait la comparaison des Bilans de la FED, la BCE ainsi que la BoE. En réalité, le Bilan de la BCE ne représenterait que 15 % du PIB de la Zone Euro, contre 19 % pour la FED et 21 % pour la banque d’Angleterre, balayant d’un revers de main les craintes quant à la croissance disproportionné du bilan de la BCE, comme le soulignait l’ancien gouverneur Jurgen Stark peu avant la conférence.

Enfin, notons que Mario Draghi n’a pas voulu répondre à la question demandant si il y aurait un troisième LTRO… et que la BCE recommencerait à accepter des obligations Grecque comme collatéraux (garantie) pour ses opération de refinancement alors qu’elle avait cessé d’accepter les obligations grecques en début de semaine dernière après la mise du pays sous « défaut sélectif », résultat de l’accord sur la restructuration de sa dette.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.