Forex – EUR/USD : Après une grande indécision, l’Euro se renforce finalement malgré des statisitques américaines satisfaisantes

(ProfesseurForex) – La paire restait au contact des 1,31 durant la séance asiatique mais la mise sous perspective négative de l’Angleterre par Fitch profitait à l’Euro qui trouvait une résistance sur le seuil de 1,3065 et tergiversait tout au long de la journée avant que la hausse ne l’emporte pour de bon.

Chacun se demandait pourquoi l’Angleterre n’avait pas fait parti du lot depuis le déclenchement des dégradations en cascades depuis mi 2011. Certains ont avancé que la la perfide Albion, contrairement à la Zone Euro, utilisait largement la banque centrale en monétisant sa dette. Ce soutien de la BoE a parmi de passer sous le radar des agences de notation mais voilà que Fitch a tiré le premier en rafraichissant la perspective du pays à « négative ». L’Euro profitait donc de cette nouvelle et bénéficiait de la préférence des investisseurs ce matin.

La paire a ensuite évolué dans un étroit canal tout au long de la journée alors même que l’actualité économique était assez fournie. En effet, à 11h, le rapport de la BCE était plutôt encourageant notamment en raison de ses perspectives de croissance pour les deux derniers trimestres 2012 alors que nombres de pays Européens sont déjà entrés en récession.

Les adjudications de dette en Espagne ainsi qu’en France, pour des taux en nette baisse, profitaient également à l’Euro qui se maintenait au-dessus de 1,3040 Dollar et fluctuait dans un canal étroit, preuve de l’indécision flagrante du marché aujourd’hui.

Les statistiques Américaines ne permettaient pas à la paire de sortir de sa torpeur malgré des signes encourageant du côté du marché de l’emploi. En effet, les inscriptions au chômage ont reculé pour s’inscrire à un plus bas de 4 ans.

Un peu plus tôt, l’indice empire manufacturing de NY profitait même plutôt à l’Euro au moment de sa publication en dépit d’un rebond surprise de l’indice qui sera confirmé plus tard par l’indice de la FED de Philadelphie.

Notons tout de même la déception au niveau des TIC qui attestent d’une forte augmentation des achats d’obligations américaine par l’étranger (oui rappelons que les USA captent la moitié de l’épargne mondiale pour financer sa dette…). L’indice pointait en effet à plus de 100 milliards alors que le consensus tablait modestement sur 29 milliards.

La paire prenait finalement le chemin de la hausse en fin d’après-midi pour enfoncer le seuil de 1,31 Dollar malgré des statistiques américaines encourageantes. Les opérateurs ne sont décidément pas prêt à aller tester le seuil très psychologique de 1,30 Dollar.

D’un point de vue graphique, la paire a profiter du caractère technique de la séance avec une évolution au sein d’un canal étroit avec des plus bas de plus en plus haut. Mais d’un point de vue fondamental, la hausse d’aujourd’hui ne repose sur rien de tangible et nous serons attentifs à ce que la paire retombe comme un souffler.

La paire évolue autour de 1,31 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.