Forex – EUR/USD : Bilan de la semaine du 19 au 23 mars

(ProfesseurForex) – Lundi la paire repartait à la hausse, dans le sillage de la tendance haussière de la semaine dernière. Le bon déroulement de la première adjudication à 20 ans (forte demande, taux de 3,8 %) du FESF soutenait la paire avant que la révision à la hausse de la croissance grecque pour 2013 par sa banque centrale ne fasse souffler un vent d’optimisme sur le forex. Les propos du vice président de la FED, William Dudley, laissant entendre qu’un QE 3 pourrait intervenir si la conjoncture économique américain se dégradait, profitait également à l’Euro et la paire venait tester le seuil de 1,3260.

Mardi, la forte concentration de police dans le centre de pékin, couplée avec le recul des achats d’acier par la Chine, pesait sur l’Euro. En effet, il s’agit d’un nouveau signe venant confirmer un ralentissement de la seconde économie mondiale. Le Dollar se renforçait donc face à l’Euro et l’on observait une correction en direction du seuil de 1,3180. Le déblocage de la première tranche d’aide à la Grèce et les mauvais chiffres de l’immobilier aux États-Unis permettaient à la paire de rebondir à la hausse.

Mercredi, la séance asiatique haussière permettait aux haussier de propulser la paire au contact de 1,3280 mais le seuil reste défendu par les baissiers. Un adjudication Allemande pour des taux en hausse profitait aux baissiers. Les nouveaux mauvais chiffres du marché immobilier profitaient un temps à l’Euro avant que ce dernier ne plonge. En effet, Ben Bernanke faisait le point sur la crise de la dette en Europe alors qu’une transition politique avait lieu en Grèce. L’actuel ministre des finances a quitté ses fonction pour aller prendre la tête du parti du Pasok en vue des élections nationale en Avril. Cela réveillait les vieux démons et les investisseurs se tendaient.

Jeudi, après une séance asiatique haussière, les indices PMI flash décevants en Chine ainsi qu’en Europe plombait l’Euro qui plongeait pour afficher son plus bas hebdomadaire autour de 1,3135 Dollar. La remontée des taux d’emprunt Espagnols et Italiens continuaient de miner le moral des investisseurs et le recul des commandes industrielles dans la Zone Euro accompagnait le mouvement baissier. Les derniers chiffres de la semaine à propos du marché immobilier américain décevaient encore une fois et l’Euro pouvait entamer un rebond. Enfin, le contraste entre la hausse de la confiance des ménage en Europe et le baisse aux États-Unis continuait de soutenir la paire en fin de journée.

Vendredi, la paire retournait tester ses plus hauts de début de semaine, tout près du seuil de 1,33 Dollar. C’est la révision à la hausse des perspectives de croissance pour 2012 par l’INSEE et le gouvernement Français qui profitait à l’Euro. Même si la croissance reste extrêmement modeste (0,7 % en 2012 anticipé) la nouvelle avait une connotation psychologique importante qui profitait logiquement à l’Euro alors que nous pouvons rappeler que l’Allemagne a enregistré un recul de son PIB au dernier trimestre 2011. La progression de la confiance ainsi que de la production accompagnait le mouvement haussier. Du coté de l’Italie, c’était la hausse surprise de la consommation qui profitait également à l’Euro avec des ventes au détails meilleures qu’anticipées. Après une correction baissière au contact des 1,33, les ventes de logement neufs en recul pour le mois de février aux États-Unis venait confirmer la morosité du secteur immobilier Américain, préoccupation centrale de toutes les préoccupations cette semaine parmi les traders.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.