Forex – EUR/USD : La dégradation de l’activité économique dans la Zone Euro sanctionne la monnaie unique

(ProfesseurForex) – Les jeux étaient faits dès 9h du matin et il fallait être sur le marché dès l’ouverture de Londres aujourd’hui. A neuf heure, l’essentiel du mouvement journalier était consommé et seul un rebond sur fonds de prises de bénéfices intervenait plus tard.

Ce sont les indices PMI flash décevants en Chine (cinquième mois consécutif) ainsi qu’en Europe qui ont provoqué cette lourde chute de l’Euro. La dégradation de la conjoncture économique chez les deux locomotives économiques de la Zone Euro (France, Allemagne) n’augure rien de bon pour la croissance mondiale cette année.

En effet, le ralentissement de la Chine semble aller de paire avec la récession qui guette la Zone Euro au premier semestre 2012 et les mauvais signes venant de l’empire du milieu ne font que s’accumuler depuis quelques mois. Rappelons qu’il y a quelques semaines, la balance commerciale du pays affichait le plus important déficit depuis plus de 10 ans.

Les indices PMI des services de la France et de l’Allemagne se sont maintenus in extremis au-dessus de 50. En revanche, les PMI manufacturiers ont affiché un net recul de part et d’autre du Rhin. L’activité manufacturière se contracte désormais comme en atteste le recul de l’indice sous la barre des 50.

L’indice PMI signalant une baisse du PIB de l’ordre de 0,1-0,2% », a expliqué Chris Williamson, chef économiste de Markit, qui publie cet indicateur.

A10h, la petite lueur d’espoir en Espagne n’endiguait pas le mouvement. L’Espagne a enregistré une augmentation de 0,5 % de ses commandes industrielles alors que le consensus tablait sur un recul de 2 %. En effet, les taux d’emprunt à 10 ans se tendaient suite aux indices PMI un peu plus tôt. Il s’agit du plus haut taux à 10 ans Espagnol depuis janvier alors que le déclin progressif du coût de l’endettement en Italie et en Espagne laissait penser que la crise de la dette des pays périphériques s’estompait petit à petit.

A 11h, le recul de 2,3 % des commandes industrielles dans la Zone Euro n’enfonçait pas la monnaie unique, car en ligne globalement avec le consensus.

La paire entamait alors une consolidation pour finalement rebondir en fin de journée suite aux statistiques américaines peu glorieuses non plus.

Les statistiques hebdomadaires de l’emploi légèrement meilleures qu’anticipés profitaient au Dollar sans que la paire ne réussisse à marquer un nouveau plus bas. (Plus bas depuis février  pour les inscriptions au chômage)

Le recul de la confiance des ménages soutenait l’Euro avant que la stagnation des prix de l’immobilier ne vienne décevoir les investisseurs qui sanctionnaient le Dollar.

L’Euro profite donc de la léthargie du marché immobilier Américains en fin de journée pour rebondir sur fonds de prises de bénéfices.

Le léger mieux de la confiance des consommateurs Européens soutenait également l’Euro.

D’un point de vue graphique, le seuil de 1,32 Dollar a clairement fait obstacle au rebond et la cassure du support de 1,3180 nous plonge désormais dans l’incertitude quant à la direction de la paire pour cette fin de semaine.

L’Euro vaut actuellement 1,3180 Dollar sur le forex.

  • Graphique Horaire

forex