Forex – EUR/USD : Les tensions inflationnistes américaines plombent le Dollar

(ProfesseurForex) – La paire glissait à la baisse ce matin avant que les chiffres de l’inflation aux États-Unis ne déclenche un rallye haussier qui se renforcera suite à de nouvelles statistiques décevantes en début d’après-midi.

L’Euro se stabilisait donc ce matin en raison du peu d’actualités macro-économiques influentes et les investisseurs restaient à l’affut des statistiques américaines.

L’Euro glissait tout de même sous la pression du fort déficit commercial de l’Italie, rare statistique pouvant venir lustrer la copie Italienne depuis quelques années. En effet, l’Italie reste un pays bénéficiaire au niveau de sa balance commerciale mais le recul de plus de 4 milliards, comparé au 6 milliards d’excédent de la Zone Euro faisait un contraste qui pesait sur l’Euro.

Quelques signes d’optimisme venaient supporter la paire avec les perspectives de croissance robustes avancées par le ministre des finances Irlandais et surtout la déclaration d’Angela Merkel qui milite pour son ministre des Finances Wolfgang Schauble pour la présidence de l’Eurogroupe.

Le marché ne réagissait pas un peu plus tard lorsque Angela Merkel annonçait que l’Allemagne ne voulait pas doter le MES avec plus de 500 milliards (alors que 192 milliards ont déjà été utilisé par le FESF, ce qui voudrait dire que le total FESF + MES pourrait effectivement atteindre 700 milliards d’Euros).

C’est finalement la publication des prix à la consommation Américains qui déclencheront un vent de défiance vis-à-vis du Dollar. En effet, l’inflation a bondit de 0,4 % pour le mois de février, largement soutenu par la fièvre haussière du baril de pétrole, comme en atteste la modeste augmentation du CPI hors matières premières qui s’établit à + 0,1 % seulement.

La stagnation de la production industrielle aux États-Unis à 14h15 galvanisait les opérateurs et la paire s’éloignait définitivement du seuil de 1,31 Dollar.

La hausse des prévisions d’inflation de l’Université du Michigan venait confirmer l’indice CPI. Etant donné que les États-Unis sont les premiers consommateurs de pétrole dans le monde, la hausse des prix à la consommation est une menace certaine pour la reprise économique aux États-Unis.

Le recul de la confiance des ménages toujours, d’après l’université du Michigan, venait conclure le bal de statistiques décevantes qui aura profité à l’Euro qui tutoie désormais le seuil de 1,32 Dollar.

D’un point de vue graphique, le seuil psychologique de 1,31 s’éloigne et la paire se trouve désormais au contact du dernier plus haut significatif qui fait office de résistance pour le moment. Néanmoins, ce mouvement brusque nous permet d’envisager un retour aux alentours de 1,33 Dollar.

La paire évolue actuellement autour de 1,3180 sur le forex.

  • Graphique horaire

forex

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.