Forex – EUR/USD : Revue de l’actualité de la semaine du 12 au 16 Mars

(ProfesseurForex.com) – Lundi, après une chute de la paire en fin de semaine dernière, l’Euro rebondissait légèrement, emmené par l’optimisme suscité par la réunion de l’Eurogroupe et la restructuration de la dette Grecque encore au cœur des attentions. Malheureusement, l’Eurogroupe ne trachait pas la question du plan d’aide, la Grèce ayant encore quelques dernier créanciers récalcitrants à « convaincre ». La paire reculait néanmoins sous le poids de l’entrée officielle en récession de l’Italie ainsi que des propos du premier ministre Allemand qui a clairement souligné que la croissance cette année serait moindre qu’en 2011. La confirmation en marge de l’Eurogroupe par le ministre des finances Grec du succès de l’échange de dette (PSI) permettait à la paire de terminer la journée sur une touche haussière.

Mardi, les commentaires prudents de Barosso ainsi que de Herman Von Rompuy, couplés avec la dégradation de la note de Chypre par Moody’s pesaient sur l’Euro. La réunion de l’Eurogroupe n’aura pas été l’occasion de déclencher officiellement (ouverture du guichet du FESF) le plan d’aide à la Grèce et les déclarations restaient prudentes concernant le fait que la crise puisse être désormais derrière nous. En effet, on observe une détente continue des taux d’intérêt au sein de la Zone Euro depuis le début de l’année et le cas Grec semble désormais réglé (rendez-vous en 2014 lorsque la Grèce devra revenir se financer sur les marchés obligataires). La paire accentuait sa baisse après la publication d’un ZEW Allemand décevant pour le mois de Mars. C’est finalement les propos optimistes d’Ollie Rehn, en avançant qu’il était confiant quant à une participation accrue de l’Allemagne dans le futur MES, qui brisaient la spirale baissière. Néanmoins la paire abandonnait tout de même le seuil de 1,31 Dollar suite à une réunion du FOMC plutôt confiante en la conjoncture économique, écartant de ce fait les rumeur de QE 3 imminent.

Mercredi, la paire se maintenait autour de 1,3070 avant de rapidement décliner de nouveau en première intention. La signature du MES par le gouvernement Allemand profitait à l’Euro, et notamment en raison dune note dans le rapport qui laisse la porte ouverte à une éventuelle dotation plus conséquente du fonds comme le réclament les actionnaires du FMI. La timide hausse de la production industrielle au sein de la Zone Euro (première progression de la statistique depuis octobre 2011) rassurait également les investisseurs mais la paire chutait finalement à la mi-journée, les investisseur vendant la nouvelle du déblocage des fonds de la Zone Euro pour le second plan d’aide à la Grèce. La paire se retrouvait aux porte du seuil très psychologique de 1,30 Dollar.

Jeudi, la paire se stabilisait, profitant de la mise sous perspective négative de l’Angleterre par Fitch. L’Euro profitait ensuite du rapport mensuel de la BCE qui n’envisage qu’une courte récession de la Zone Euro en 2012. Les bonnes adjudications en France ainsi qu’en Espagne pour des taux en nette baisse soutenait également la paire. Les statistiques encourageantes de l’autre coté de l’Atlantique l’après midi-midi ne changeaient pas la donne car les investisseurs de semblent décidément pas prêts à tester le seuil de 1,30 Dollar.

Vendredi, la paire glissait à la baisse en première intention mais la poussée inflationniste dû à la montée du prix du baril de pétrole (menace certaine à la reprise économique aux États-Unis, la consommation des ménages étant le principal levier de croissance) déclenchait un rallye haussier qui sera accentuait par une flopée de statistiques décevantes comme la stagnation de la production industrielle et le recul de la confiance des ménage. La position ferme de l’Allemagne vis-à-vis du MES et la prise de position en faveur de Wolfgang Schauble pour la présidence de l’Eurogroupe était également de nature rassurer les investisseurs et l’Euro finissait la semaine en légère hausse, non loin du seuil de 1,32 Dollar.

Copyright (c) 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.