L’avis de ProfesseurForex : Une nouvelle réunion de l’Eurogroupe pour pas grand chose ou presque…

(ProfesseurForex) – A défaut de signer le plan d’aide à la Grèce, l’Eurogroupe a interpellé l’Espagne à propos de sa récente révision à la hausse de son déficit budgétaire pour l’année 2012 et l’a exhorté de revenir dans les clous en 2013.

L’Espagne est donc revenue sur ses engagements de réduction du déficit budgétaire alors que le pacte budgétaire a fraichement été signé par toute l’Europe (sauf la république tchèque qui continue de jouer les rebelles et l’Angleterre qui boude pour protéger la city), ce qui fait tâche d’après certain pays (Viennes, Luxembourg, Amsterdam pour ne pas les citer). Le déficit budgétaire devrait atteindre 5,8 % selon Madrid et non plus 4,4 %.

Cela fait désordre, mais si l’on y réfléchit bien, l’Espagne a de la marge car sa dette reste inférieure à celle de l’Allemagne (68 % du PIB contre 85 % du PIB en moyenne au sein de la Zone Euro).

Hypothèse : Si le But des plans d’austérité est de faire converger toutes les dettes aux alentours de 80 % du PIB afin que tout le monde soit au même niveau avant de lancer les Euro-obligations, qui peut en vouloir à l’Espagne de garder son levier budgétaire pour égaler les autres poids lourds de la Zone Euro ? (Allemagne dette : 80 % PIB, France dette: 86 % PIB, Italie dette : 120 % PIB…)

Nous apprenons tout de même que le plan d’aide à la Grèce allait être signé dans la semaine.Il y aurait-il ENCORE des point d’achoppement dont nous devrions être mis au courant ?

Du côté du MES, l’Allemagne continue de trainer des pieds. Angela Merkel aurait-elle si peur du Bundestag qu’elle refuse d’augmenter les capacités du MES à hauteur de 750 Milliards afin de satisfaire les actionnaires du FMI (Canada, UK, USA, Japon…) pour les convaincre d’augmenter les capacités du fonds dans l’optique de compléter le par-feu Européen en cas de nouvelle crise..?

La encore, aucune décision n’a été prise ! Les grands argentiers préférant remettre ça à fin Mars pour l’Eurogroupe de Copenhague.

« Bonne nouvelle » en revanche de la part de la Grèce qui affirme qu’elle a réussi à convaincre 96 % de ses créanciers. Encore un petit effort et les 130 milliards sont à vous !

Enfin, notons que le siège de l’Espagnol José Manuel Gonzalez-Paramo au sein du conseil des gouverneurs de la BCE est l’objet de toutes les convoitises. Ce dernier partira fin Mai et l’Eurogroupe discute déjà de son successeur mais c’est apparemment à un jeux de chaises musicales que nous avons à faire, la présidence de la BERD et celle de l’Eurogroupe étant également dans la balance.

Alors, un siège à la banque centrale contre une carte blanche pour les déficits en 2012, c’est ça le deal?

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.