Forex – EUR/USD : L’Euro marque de nouveaux plus bas, l’Espagne et l’Italie continuant d’inquieter, mais parvient finalement à gommer ses pertes du jour

(ProfesseurForex) – La paire a évolué à la baisse aujourd’hui. La publication de la proportion de prêts toxiques dans le système bancaire Espagnol ainsi que la nouvelle poussée des taux à 10 ans Espagnols et Italiens ont pesé sur l’Euro. La baisse de la monnaie unique est probablement également à mettre sur le compte de l’insistance du FMI à propos du désendettement du secteur bancaire Européen.

La paire prenait donc le chemin de la baisse dès l’ouverture du marché Londonien, le marché restant focalisé sur les déboires de l’Espagne qui collectionne les mauvaises nouvelles. En effet, en plus des taux d’emprunt en hausse, de l’expropriation de la filiale argentine du pétrolier Espagnol, de l’entrée en récession du pays, nous apprenions ce matin que la proportion des prêts toxiques avait largement augmenté dans les bilans des banques Espagnoles (8,2 %…).

Les tensions sur le marché des CDS adossés à la dette Française ont également ajouté de l’huile sur le feu ce matin (la prime des CDS est remonté au-dessus de 200 pour la première fois depuis janvier).

Les déclarations du FMI n’arrangeaient rien puisque l’institution recommande un désendettement drastique au sein de la Zone Euro qui représenterait environ 7 % du Bilan des banques de la Zone Euro, soit environ 2 000 milliards d’Euro dans le scénario « médian ».

La paire continuait de décliner à la mi-journée après que l’Italie ait révisé à la hausse son déficit budgétaire 2013 et à la baisse ses prévisions de croissance pour 2012. Cet aveux de faiblesse de la part de l’État le plus endetté de la Zone Euro (120 % du PIB) (après la Grèce bien entendu).

La paire allait donc tester le seuil de 1,3060, un support important au cours de la dernière semaine de trading, avant de vivement rebondir à la hausse, pour des raisons qui restent peu claires. On pourra toutefois souligner que Olli Rehn, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires a tenu dans l’après-midi des propos encourageants au sujet de l’Italie et de l’Espagne, ce qui a sans doute au moins en partie soutenu l’euro. On peut aussi soupçonner (de source de marché) des ordres institutionnels.

D’un point de vue graphique, la paire a une nouvelle fois effacé son mouvement matinal et vient confirmer que la paire évolue sans tendance claire, le seuil de 1,30 Dollar pour l’instant en soutien. A noter également que la devise a nettement accéléré sa hausse suite au franchissement de sa MM100 en données 5M cet après-midi. On pourra donc éventuellement continuer à surveiller cet indicateur, qui a été très influent aujourd’hui.

Demain nous serons très attentifs aux émissions obligataires Espagnoles (à 10 ans …) et Françaises.

La paire évolue autour de 1,3120 sur le forex.

A la veille des élections présidentielles françaises (les marchés sont à l’affût) nous vous conseillons également la lecture de notre article : Les candidats à la présidentielle vont-ils réussir à passer sur le corps de l’Allemagne et de la BCE ?

  • Graphique Horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.