Actu Forex – Espagne : Le taux à 10 ans fait un bond au-dessus de 6 % suite aux réformes d’assainissement du secteur bancaire

(ProfesseurForex.com) – Récession oblige, l’Espagne a dû revoir sa copie et a annoncé vendredi dernier que les grandes banques devront provisionner 11,324 nouveaux milliards d’Euros en 2012 pour assurer la stabilité du secteur bancaire.

Au total, c’est plus de 30 milliards d’Euros qui devront être provisionnés à plus long terme afin d’assainir les Bilans des banques ravagés par l’éclatement de la bulle immobilière et truffées de créances à risques ou étant appelées à l’être au cours des prochaines années.

L’agence Moody’s s’inquiète déjà de cette restructuration étant donné que le fonds public (Frob) sera mis à contribution pour prêter aux banques via une prise de participation (nationalisation partielle en somme).

Ces nouvelles provisions s’ajoutent aux 53,8 milliards déjà imposés au secteur lors de la précédente réforme adoptée en février.

Bankia reste la banque la plus touchée par la réforme et devrait provisionner près de 4,7 milliards d’Euro. La plus grande union de caisses d’épargne espagnoles croulerait sous plus de 30 milliards de créances immobilières risquées et le gouvernement Espagnol a annoncé qu’il transformerait son prêt contracté en décembre 2010 de 4,6 milliards d’Euros en participation.

BBVA, la seconde banque Espagnole, a annoncé lundi qu’elle devra provisionner 1,8 milliards d’Euros supplémentaire en 2012 alors que Caixabank, la troisième banque devra elle provisionner plus de 2 milliards d’Euros.

Banca Civica, qui devrait fusionner avec Caixabank, devra provisionner 1,4 milliards alors que la cinquième banques Espagnole, Banco popular, devra provisionner pour sa part plus de 2,3 milliards d’Euros.

Afin d’accuser le coup et parvenir à refinancer leur État dans le même temps, les banques Espagnoles ont massivement souscrit au deux LTRO et se retrouvent désormais avec des dettes historiques vis-à-vis de la BCE. Cette dernière a dépassé les 263 milliards d’Euros.

Sur le plan économique, l’avenir n’est pas rose en Espagne où le chômage devrait atteindre 25,4 % en 2013, l’encourt des prêts au secteur privé a reculé de 3 % sur un an en février 2012 et où la récession s’installe depuis deux trimestres.

Et si la dette du pays (68,5 % du PIB) reste en-dessous de la moyenne de la Zone Euro, la dette privée, rapportée au PIB est quant à elle parmi les plus élevées de la Zone Euro.

Pour couronner le tout, l’Espagne a perdu la confiance des marchés et le taux à 10 ans bondit à 6,27 % aujourd’hui dans le sillage de l’émission obligataire à court terme décevante de ce matin.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.