Forex – EUR/USD : La transition parlementaire en Grèce continue de peser sur l’Euro

(ProfesseurForex.com) – Après une légère hausse lors des premiers échanges, la paire a lentement décliné sans avoir eu l’occasion des tester le seuil de 1,30 Dollar au contact duquel nous avons observé une forte pression baissière, le marché restant inquiet vis-à-vis de l’impasse politique Grecque. La déclaration du porte parole du gouvernement Allemand déclenchait un vent de panique sur la paire peu après 14h. En effet, l’Allemagne aurait décidé de reporter l’entrée en vigueur du mécanisme de stabilité Européen (MES). La baisse se prolongeait après qu’une rumeur de marché ne laisse entendre que la tranche d’aide de 5,2 milliards d’Euros ne serait pas verser à la Grèce demain.

Le calendrier économique était assez vide aujourd’hui et le marché s’est focalisé sur les avancements de la Grèce dans sa quête de coalition gouvernementale puisque que le leader de la gauche radicale, Alexis Tsipras, devait rencontrer le leader du Pasok, Evangelos Venizelos, afin de négocier la formation d’une telle coalition. En effet, la Grèce reste toujours sans gouvernement après les élections de dimanche qui ont vu la forte progression des partis opposés à l’austérité.

La paire fluctuait donc mollement au cours de la matinée à l’intérieur d’une tendance baissière, le marché restant tendu tant l’issue des négociation semblent incertaines en Grèce.

Finalement, le ministre des finances Allemand, Wolgang Schaeuble, déclarait de façon ferme que le plan d’aide à la Grèce ne serait pas renégocié. Dans le même temps, le porte parole du gouvernement annonçait encourager le Bundestag à reporter l’entrée en vigueur du MES.

Cette démonstration d’agacement de la part de Berlin secouait le marché et l’Euro en faisait les frais en chutant en dessous de 1,2960 pour ne s’arrêter que que le seuil de 1,2930 avant de replonger suite à des rumeurs de marché.

En effet, des rumeurs laissaient entendre que l’Allemagne envisageait de ne pas verser la tranche d’aide promise de 5,2 milliards à la Grèce demain. Il est clair qu’il s’agit d’un moyen de pression qui tombe au moment opportun pour la chancellerie où la pression devait être à son comble aujourd’hui.

Des déclarations venaient tempérer ce « chantage » et Oli Rhen déclarait que la tranche serait versée « car cela avait déjà été approuvé ». Le FESF laissait également entendre un peu plus tard qu’il y avait plus de chance que la tranche soit versée que l’inverse.

Peu après 16h, nous apprenions que le leader du Pasok avait signé un lettre avec Alexis tsipras en rapport avec me memorendum. Le contenu de cette lettre restait inconnu mais cet accord a redonné l’espoir qu’un accord ait été trouvé afin d’obtenir une coalition gouvernementale.

Un vent d’optimisme soufflait alors que la paire qui retournait au contact des 1,2960 pour y trouver une certaine résistance à la hausse.

Néanmoins, il est évident que le Pasok a dû se résigner à faire des concessions qui ne seront peut être pas du goût de l’Allemagne. Nous vous invitons à suivre cette source ce soir si vous continuez à trader car des nouvelles de Grèce pourraient bien intervenir avant demain, dernier restant à la gauche pour trouver un accord avec les autres partis politiques.

D’un point de vue graphique, la paire garde un biais baissier car c’est un euphémisme que nous ne sommes probablement pas au bout de nos surprises dans ce dossier Grec.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.