Actu Forex – Europe : Le sommet Européen, un nouveau coup d’épée dans l’eau ?

(ProfesseurForex.com) – Le sommet Européen à 27 débutera cet après-midi à Bruxelles et se clôturera demain soir. Ces deux jours de tractations seront probablement une nouvelle fois sous haute tension car si la feuille de route avancée par Herman Von rompuy, Barosso, Draghi et Juncker (réformes (pacte budgétaire) + Euro-bonds + Union bancaire + « Démocratie ») convient à François Hollande (ainsi qu’à la majorité des pays Européens), qui la trouve équilibrée, Angela Merkel semble camper sur ses positions malgré les signes d’ouverture que nous avions pu percevoir ces dernières semaines.

En effet, l’abandon de souveraineté et l’harmonisation fiscale avec des contrôles et des droits d’intervention sur les budgets des pays membres de la Zone Euro reste le préalable à toute sorte de mutualisation de la dette. C’est précisément cette souveraineté si précieuse que Rajoy tente corps et âme de préserver alors que son système bancaire ainsi que son gouvernement semblent pris à la gorge (taux à 10 ans qui tutoie les 7 % et un besoin de recapitalisation de plus de 60 milliards pour les banques plombées par la crise immobilière).

Malgré les effort du gouvernement Monti, le sort de l’Italie (qui accuse une dette de plus de 120 % du PIB) semble lié à celui de l’Espagne. Les spreads (écarts) de taux que nous observons sur les marchés obligataires Européens ne peuvent être résolus que par la création d’Euro-bonds dont l’Allemagne ne veut pas à court, voir même, moyen terme. Et c’est là que réside le noeud du problème, l’Allemagne apportant une vue à long terme pour l’Europe afin de se donner le temps de voir si ses partenaires jouent le jeu en respectant le pacte budgétaire alors que l’Espagne et l’Italie sont au bord de l’asphyxie compte tenu de la hausse des taux d’emprunt.

Ainsi, si aucune avancée décisive ne devrait intervenir durant ce sommet, notons tout de même que le G4 Européen (France, Allemagne, Italie, Espagne) se sont entendus à Rome pour un « pacte de croissance » de l’ordre de 1% du PIB de la Zone Euro qui devrait voir le jour sous la forme de recapitalisation de la BEI ou encore au travers de « project bond ».

Enfin, la fameuse taxe sur les transactions financières, (qui pourrait permettre de trouver encore un peu plus de liquidités), devrait également être à l’ordre du jour en ce qui concerne le dossier de l’Union bancaire pour laquelle l’association des banques Allemandes a dit Nein…(de même pour les banques Françaises).

Reste l’idée d’utiliser le MES pour financer directement les Etats. Une sorte de gigantesque Euro-bond de 500 milliards d’Euros qui permettrait de stopper l’écartèlement des écarts de taux d’emprunt de l’Espagne ainsi que de l’Italie. Encore une fois, l’Allemagne reste hostile à un tel scénario.

A moins d’un revirement de situation, ce sommet pourrait une nouvelle fois être perçu comme un coup d’épée dans l’eau.

Dans tous les cas, les sujets brulants devraient être abordés demain après-midi. En attendant, il semblerait que se soit le pessimisme qui l’emporte avec une paire EUR/USD qui reste campée autour des 1,25 Dollar.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.