Forex – EUR/USD : Les contours plus précis de l’Union bancaire ont soutenu l’Euro un temps mais la pression sur les taux espagnols et la dégradation de 18 banques par Fitch permettent à la baisse de l’emporter

(ProfesseurForex.com) – La pression se faisait sentir ce matin sur fonds de prise de bénéfice et en raison des déclaration de Barroso et de Noyer dans le Financial Time ainsi que dans le Wall Street Journal. Mais le pessimisme demeurait en raison des tensions toujours persistantes sur le marché obligataire Espagnol avant que la dégradation de 18 banques espagnoles par Fitch ne permette à la paire d’aller chercher un modeste nouveau plus bas.

Le président de la commission, Jose Manuel Barroso a donc déclaré dans le FT que l’Union bancaire qui fait tant de bruit ces derniers jours serait pour 2013 alors que Olli Rehn avait déclaré auparavant que ce projet était plutôt de l’ordre du « moyen terme ». Nous apprenions également que le fonds qui permettrait de garantir les dépôt de tout le système bancaire de la Zone Euro serait financer par une taxe sur les transactions financières. Quelques nouveaux élément donc, qui seront complété par Christian Noyer, gouverneur de la banque centrale Française, qui souhaiterait que la BCE devienne la colonne vertébrale de cette Union bancaire.

Ces avancés sur le chemin d’une plus grande intégration financière en Europe supportait l’Euro ce matin après la décrue de plus de 200 pips ce lundi.

Néanmoins, la pression haussière ne parvenait pas à faire remonter la paire outre mesure étant donné que l’Espagne continuer de se faire balloter sur le marché obligataire. En effet, le taux à 10 ans du pays a atteint aujourd’hui un plus haut historique en s’affichant au-dessus de 6,8 % alors que le taux à 5 ans s’envolait au-dessus de 5 %.

D’autres nouvelles tout aussi pénalisantes pour l’Euro apparaissaient au cours de la journée comme la rumeur qui laissait entendre que la BCE avait repris son programme SMP mis en pause depuis 12 semaines (rachat d’obligation sur le marché secondaire pour faire baisser les taux). Nous apprenions aussi que Chypre aurait préféré demander de l’aide à la Russie plutôt qu’à la Zone Euro… craignant probablement les mesures d’austérité qui iraient de paire avec un plan d’aide.

La paire prenait finalement le chemin de la baisse en fin d’après-midi après que Fitch ait dégradé 18 banques espagnoles, dans le sillage de la dégradation des deux plus grosses banques du pays hier soir (Santander et BBVA). Un nouveau coup dur pour le secteur bancaire Espagnol.

Enfin, le leader de Syriza, Alexis Tsipras, prenait la parole en fin d’après-midi pour fustiger une nouvelle fois la Troïka et promettre Mons et merveille à son peuple qui est toujours sous la menace d’une sortie de la Zone Euro en cas de nouveau référendum stérile ce dimanche. Une échéance cruciale qui devrait continuer de peser sur l’Euro à mesure que les jours passent.

D’un point de vue graphique, nous n’enfonçons toujours pas le support technique des 1,2440 où nous observons un triple top qui semble réveiller les haussiers. La tendance reste plus que jamais baissière sur le forex d’autant plus que Angela Merkel est venu rappeler cet après-midi que union budgétaire impliquerait un abandon de souveraineté.

La paire évolue actuellement autour de 1,2475 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.