Forex – EUR/USD : L’Euphorie n’aura pas fait long feu sur le forex

(ProfesseurForex.com) – L’Euphorie fut de courte durée du le forex après que l’Espagne est enfin accepté un plan d’aide. La tendance fut a sens unique, les traders rebouchant le Gap haussier étant donné que l’officialisation de l’insolvabilité du secteur bancaire éclate au grand jour.

Ce matin, la paire flottait mollement en début de séance avant que tous les traders ne se rendent à l’évidence. Le nouveau plan d’aide, le cinquième après ceux de l’Irlande, du Portugal et les deux plans pour la Grèce, ne vient que confirmer que la Zone Euro est malade et que le pire de la crise n’est probablement pas dernière nous comme l’avaient si sagement dit Herman Von Rompuy et Nicolas Sarkozy en début d’année.

Mais ce qui pèse le plus sur l’Euro est probablement l’incertitude qui entoure le plan d’aide. En effet, nous ne connaissons pas le montant de l’aide, un détail qui ne pourra être communiqué qu’après l’audit général du secteur bancaire Espagnol.

Si le 21 Juin semble donc être la date à laquelle les tranches d’aide seront versé (date de la fin de l’audit), nous ne savons toujours pas quel sera le taux auquel le prêt se fera à l’Espagne.

Et je dis bien « Espagne », car contrairement à ce que nous avons pu lire ici et là ce weekend, que les banques pourraient se recapitaliser directement auprès du MES. Une question toujours en suspend, FESF ou MES ? La question est cruciale car le MES pourrait en définitive être autorisé à prêter directement aux banques, comme le souhaite bon nombres de pays de la Zone Euro ainsi que d’officiels Européens.

Ainsi, si le plan d’aide aura bien lieu, la question du transit en premier lieu par l’Etat Espagnol semble rester en suspend…

Un autre facteur ayant accéléré la baisse de l’Euro cet après-midi, le retournement de situation sur les marchés obligataires où après une chute dans la matinée, les taux sont repartis de plus belle à la hausse pour grimper encore plus haut que vendredi soir.

D’autres facteurs sont venus donner du grain à moudre aux baissiers aujourd’hui. On notera le plaidoyer de Joseph Stiglitz contre le plan d’aide à l’Espagne qui ne devrait rien régler au problème selon lui. L’ancien économiste en chef de la banque mondiale et prix Nobel d’économie souligne le cycle sans fin de l’État Espagnol qui renfloue les banques qui devront ensuite renflouer l’État. L’Allemagne en prend également pour son grade, Joseph Stoglitz fustigeant les plan d’austérité imposés au lieu de promouvoir la croissance.

Enfin, l’OCDE a également donné un bon point aux Etats-Unis alors l’Europe stagne pour l’institution Parisienne.

D’un point de vue graphique, l’Euro efface tous ses gains et la tendance baissière reprend ses droits à quelques jours du vote Grec qui pourrait provoquer de nombreux remous.

La paire évolue actuellement autour de 1,25 Dollar sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.