Forex – EUR/USD : L’euro a effacé tous les gains consécutifs au plan d’aide à l’Espagne, mais plusieurs seuils doivent être cassés avant le retour d’une tendance de fond négative

(ProfesseurForex.com) – L’effet du plan d’aide aux banques espagnoles annoncé par surprise le weekend dernier aura été de courte durée sur la monnaie européenne. Après avoir débuté la semaine en forte hausse, avec un gap de plus de 130 pips entre la clôture de vendredi soir et l’ouverture de dimanche, l’euro a en effet lourdement chuté hier, revenant sous les niveaux de clôture de vendredi, et par la même occasion sous le seuil psychologique des 1,25.

Rappelons que l’Espagne, après avoir démentis des rumeurs à ce sujet en fin de semaine dernière, a demandé samedi dernier une aide à ses partenaires européens et au FMI afin de soutenir son système bancaire, qui présente des besoins en recapitalisation de l’ordre de 40 milliards d’euros au minimum.

L’inquiétude au sujet des banques espagnoles, et des possibles conséquences de cette crise bancaire sur le pays lui-même avait en effet pesé sur l’euro ces dernières semaines, et l’annonce presque par surprise ce weekend d’un plan d’aide de 100 milliards d’euros pour régler les problèmes des banques espagnoles avait donc considérablement rassuré le marché, occasionnant un important gap haussier.

Cependant, le soulagement apporté par ce plan d’aide aura été de courte durée, puisque l’euro reprenait le chemin de la baisse dès hier matin, jusqu’à marquer un plus bas à 1,2452 la nuit dernière, rebouchant ainsi le gap.

En effet, l’Espagne est déjà très endettée, et très attaquée sur le marché obligataire, avec des taux à 10 ans supérieurs à 6% (proche des 6,5% ce matin). Or, si les prêts consentis par l’UE et le FMI permettront d’endiguer la crise bancaire à court terme, ceux-ci s’ajouteront au final à la dette du pays, qui aura in fine lui même besoin d’être aidé selon plusieurs économistes.

Les agences de notation ne sont pas non plus optimiste, Fitch ayant notamment déclaré ce matin que « tant que la zone euro ne trouvera pas de solution claire à la crise de la dette souveraine, les chances d’éclatement de l’union monétaire augmentent ».

Il ne faut pas non plus oublier que l’échéance des prochaines législatives en Grèce approche, et que le pays jouera là sa place au sein de la zone euro, certains partis ayant déjà prévenu que l’austérité serait remise en cause en cas d’accession au pouvoir…

On n’oubliera pas non plus que les perspectives de croissance de la zone euro ne sont pas non plus réjouissantes, ce qui ne pourra qu’aggraver la crise de la dette de la zone euro, qui devrait encore réserver de nombreux rebondissements…

D’un point de vue graphique, la tendance de l’euro dollar semble donc désormais baissière sur le court terme, mais la devise devra casser plusieurs supports avant que l’on puisse parler de nouveau de tendance de fond négative. Sur le très court terme, on notera toutefois que la devise profite d’une vague d’achat qui l’amène actuellement à tester les 1,25 à la hausse, sur fond de mouvements de banques ventrales moyen orientales selon les rumeurs.

Le seuil des 1,2480 semble en effet constituer un support crédible, de même que les 1,2460. Les 1,2440, correspondant aux plus bas de vendredi dernier seront également à surveiller, une cassure pouvant potentiellement amener la devise sur les 1,2400. A la hausse, on tiendra compte des seuils des 1,2520, 1,2540 et 1,2580.

D’un point de vue macroéconomique, aucune statistique réellement influente ne sera attendue aujourd’hui, mais on restera attentifs aux déclarations politiques, notamment en ce qui concerne l’Espagne et la Grèce.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2515 sur le forex.

  • Graphique horaire

Graph forex

  • Graphique journalier

Graph forex

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.