Forex – EUR/USD: L’euro faiblit de nouveau avant le sommet européen, avec des inquiétudes au sujet de la crise de la dette, et des statistiques favorables au billet vert

(ProfesseurForex.com) – Après les turbulences d’hier, où la devise avait plongé vers les 1,2440 avant d’annuler ses pertes, la monnaie européenne prenait une orientation plus franchement baissière aujourd’hui.

La devise n’a toutefois pas marqué de nouveaux plus bas, mais les rebonds ont été bien moins francs qu’hier. Après avoir été bloquée dans un large triangle jusqu’en milieu d’après-midi, la devise est en effet parvenue à casser plusieurs supports de court terme importants, pour marquer un creux journalier à 1,2455.

La devise a de nouveau souffert des anticipations peu encourageantes du marché au sujet du sommet européen qui doit débuter demain, et qui devrait se révéler décevant. La semaine dernière, les opérateurs étaient en effet enthousiasmés par les discussions programmées, notamment en ce qui concerne l’Union bancaire ou les Euro-obligations.

Cependant, l’Allemagne, après une impression d’ouverture, est de nouveau fermement opposée ce type de mesure, qui ne seront envisageable selon elle que dans plusieurs années, et avec une politique économique et fiscale commune à la Zone euro.

On notera également que selon un sondage de l’agence Reuters, il est désormais acquis que la BCE procèdera à un abaissement de son taux directeur lors de sa réunion de la semaine prochaine, et pourrait même annoncer un nouveau LTRO selon les économistes.

Or, ces deux mesures sont des facteurs baissiers pour l’euro, d’où l’impact négatif de ces anticipations sur la monnaie unique cet après-midi.

On notera que le cas de l’Espagne continue d’inquiéter, avec des taux longs très élevés, ce qui a été souligné par le Premier Ministre Rajoy aujourd’hui, qui a estimé que le coût actuel de la dette espagnole était presque insoutenable.

N’oublions pas non plus la Grèce, dont l’avenir reste pour l’instant entre parenthèses, dans la mesure où on ne sait même pas si le Premier Ministre sera présent au sommet européen. Quand bien même, la volonté d’Athènes de renégocier son plan d’aide pourrait elle aussi peser sur l’Euro, même si la Grèce est finalement présente…

Enfin, on notera que deux statistiques américaines très satisfaisantes ont été publiées aujourd’hui : Les commandes de biens durables, qui ont affiché une hausse de 1,1% au mois de mai, contre +0,4% anticipé, tandis que les promesses de ventes de logements du mois de mai bondissaient de 5,9%, contre +1,5% attendu.

Bien que l’impact de ces chiffres n’ait pas été immédiat, on peut sans peine imaginer qu’ils ont participé à la baisse de l’euro, en recentrant l’intérêt du marché sur le billet vert grâce à ces chiffres étonnamment bons, compte tenu de la récente série d’indicateurs macroéconomiques américains décevants.

On notera cependant que la monnaie européenne profitait d’un léger rallye haussier en fin d’après-midi, sur fond de prises de bénéfices et de commentaires se voulant rassurante de la part de la BCE au sujet de Chypre (qui vient de demander une aide) et de l’Espagne).

D’un point de vue graphique, la tendance de court terme de l’euro est donc baissière. Pour pouvoir accentuer sa chute, la devise devra toutefois casser plusieurs supports importants, notamment la zone des 1,2450/60, 1,2440 et 1,2400. A la hausse, on tiendra compte des résistances des 1,2470, 1,2480 et 1,2500.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2475 sur le forex.

  • Graphique horaire

Graph forex

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.