Forex – EUR/USD: L’euro plonge, le marché cède au pessimisme après quelques jours de fermeté

(ProfesseurForex.com) – Après une première partie de journée marquée par l’hésitation, la monnaie européenne plongeait littéralement dans l’après-midi.

Après un premier mouvement baissier ce matin, notamment en raison des indices PMI décevants de la Chine, de l’Allemagne et de la zone euro, la monnaie européenne parvenait à stopper sa chute, et même a tester le seuil des 1,2700 à la mi-journée.

La devise a ensuite brutalement chuté, le marché cédant au pessimisme ambiant, face à un dollar renforcé par les propos tenus par la Fed hier soir. La banque centrale a en effet maintenu son taux au plus bas, et abaissé ses prévisions de croissance, mais n’a fait aucune allusion à un imminent « QE3 » (assouplissement quantitatif) qui aurait été fortement pénalisant pour le billet vert.

Or, compte tenu des mauvaises statistiques US publiées ces dernières semaines, de plus en plus d’opérateurs spéculaient sur une intervention de la Fed, ou tout du moins attendaient des propos laissant entendre que cette mesure serait bientôt prise, ce qui avait aidé la monnaie européenne à progresser.

Ces espoirs ayant été déçus, l’euro a donc faiblit, mais ces pertes restaient encore très modestes jusqu’en début d’après-midi.

La devise a en effet commencé à décliner peu après les inscriptions hebdomadaires au chômage américain, qui se sont révélées plus nombreuses que prévues. La chute s’est accentuée plus tard dans l’après-midi, avec la publication d’un indice de la Fed de Philadelphie en chute libre, ainsi que de ventes de logements existants inférieurs aux attentes.

En effet, si les stats américaines décevantes alimentaient les spéculations sur un QE3 ces derniers jours, elle pèsent désormais tout simplement sur le moral des investisseurs maintenant que la Fed a plus ou moins annoncé son intention de ne pas recourir aux QE pour l’instant… Or, la monnaie européenne est une devise qui réagit mal aux climats de pessimisme ambiant.

Par ailleurs, les inquiétudes au sujet de la Grèce restaient élevées, les détails des demandes d’Athènes en matière d’assouplissement de l’austérité commençant à percer, tandis que plusieurs dirigeants européens affichaient leur réticence face à ce projet…

La perspective d’âpres négociations entre la coalition au pouvoir en Grèce et l’UE et le FMI a en effet de quoi inquiéter, car la Grèce à des besoins urgents pour éviter la faillite, et des négociations qui traineraient trop pourraient entrainer l’arrêt de versements.

Quoi qu’il en soit, le marché cédait au pessimisme aujourd’hui, entrainant l’euro dans une forte baisse après plusieurs jours d’une fermeté qui pouvait sembler excessive.

D’un point de vue graphique, on notera que la chute de la devisa a été aidée par la cassure de plusieurs seuils importants cet après-midi, notamment les supports des 1,2650/60 et 1,2600. Désormais, on tiendra compte de ces seuils en tant que résistances, et on gardera en ligne de mire la zone de support des 1,2550, puis 1,2500.

A plus long terme, on notera que le graphique journalier montre que l’échec au franchissement de la forte résistance des 1,2700 a joué un rôle primordial dans le début de tendance baissière qui se dessine.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2560 sur le forex.

  • Graphique horaire

Graph forex

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.