Forex – EUR/USD : Pas de QE à l’horizon, le Dollar se renforce sur le forex

(ProfesseurForex.com) – La paire prenait le chemin de la hausse ce matin dans le sillage du rallye de la veille suite à la conférence de presse de Mario Draghi qui fut l’occasion d’une très forte volatilité. Les traders anticipaient quelques paroles franches laissant penser qu’un QE était dans les tuyaux et l’Euro s’appréciait avant de trouver une forte résistance sur le seuil de 1,26 qui fera obstacle à la hausse jusqu’au discours de Ben Bernanke devant le Congrès Américain.

Étant donné que la productivité des entreprises Américaines a reculé au premier trimestre et que nous avons observé ce mois-ci une hausse du taux de chômage, les traders étaient en droit d’attendre une allusion claire vis-à-vis d’un éventuel QE et les opérateurs choisissaient de pousser l’Euro encore un peu plus haut.

Les succès obligataire en Espagne ainsi qu’en France donnait également du grain à moudre aux haussier. En effet, la France a vu ses taux d’emprunt à long terme baisser drastiquement comme en atteste le benchmark qu’est le taux à 10 ans qui recule à 2,46 % contre 2,96 % précédemment. En revanche, les taux Espagnols se sont une nouvelle fois fortement tendus, le taux à 10 ans repassant au-dessus de 6 %. Néanmoins, l’essentiel est là, la demande pour les obligations du trésor Espagnol est toujours bien présente.

Seule ombre au tableau ce matin, le taux de chômage Français atteint le seuil symbolique de 10 %…

A 14h30, nous avions les chiffres hebdomadaires du chômage que chacun espérait en hausse afin de peut être passer au-dessus de 1,26 Dollar mais les revendications chômage s’affichaient en ligne avec le consensus. La paire stagnait alors dans l’attente du discours de Ben Bernanke.

Le Timonier de la FED a jugé que que la croissance était modérés et reste optimiste quant à l’avenir, écartant donc d’un revers de main les spéculations sur un QE imminent. Le Dollar profitait de ce statut quo même si Ben Bernanke a rappelé qu’il mettrait tout en œuvre si jamais l’activité économique et l’emploi venaient à ralentir.

La conjoncture économique Américaine n’est donc pas encore assez mauvaise pour justifier une nouvelle politique monétaire accommodante et rien dans le discours de Ben Bernanke ne laisse penser qu’un Quantitative Easing soit en chemin à court terme.

La paire efface donc ses gains aujourd’hui et retourne au contact du support intermédiaire des 1,2545 Dollar.

Notons également que d’après un député Européen, l’Espagne pourrait finalement se rendre à l’évidence et profiter d’un plan d’aide de 80 à 100 milliards. Un chiffre qui grossit de jours en jours…

La paire évolue actuellement au-dessus du support de 1,2545 sur le forex.

  • Graphique Horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.