Forex – EUR/USD: Résumé de l’actualité de la semaine du 25 au 29 juin

(ProfesseurForex.com) – Lundi 25/06

La paire faiblissait dans les premiers échanges avant de retourner au contact des 1,25 Dollar, un seuil clef autour duquel la paire oscillera toute la semaine avant que les bonnes surprises du sommet Européens ne permettent à l’Euro de reprendre des couleurs. La dégradation de Chypre par Fitch rating plombait l’ambiance alors que le taux à 10 ans de l’Espagne continuait d’être sous forte pression. Les bonnes statistiques US avec un plus haut de deux ans pour les ventes de logements neufs et un indice de la FED de Dallas satisfaisant enfonçait le clou. La paire restait toutefois non loin des 1,25, les opérateurs restant dans l’attente du sommet Européen.

Mardi 26/06

La séance Européenne était une nouvelle fois défavorable à l’Euro avec des rumeurs insistantes de dégradation de l’Espagne par Moody’s ainsi que des propos emprunt de pessimisme de la part du président de la Bundesbank, Jans Weidmann, qui a déclaré qu’il n’y avait pas de fin en vue pour la crise de la zone Euro… La dégradation du moral des consommateurs aux États-Unis permettait néanmoins à l’Euro de se reprendre une nouvelle fois en fin de journée pour aller tutoyer le seuil de 1,25 Dollar après avoir marqué un nouveau plus bas au cours de la journée.

Mercredi 27/06

La paire se stabilisait en début de journée avant que la séance Américaine ne fasse baisser l’Euro face au billet vert sans toutefois aller chercher un nouveau plus bas. Les promesses de vente de logements américains ainsi que les commandes de bien durables battait les estimations, ce qui profitait au dollar. Les premières rumeurs d’une probable baisse du taux directeur de la BCE participait également au fléchissement de l’Euro. Cette séance fut également marqué par le pessimisme qui régnait alors vis à vis du sommet Européen qui s’annonçait stérile.

Jeudi 28/06

Les opérateurs choisissaient finalement leur camp en vendant l’Euro par anticipation d’une première journée peu fructueuse alors que la presse relayait des propos peu encourageants de la part d’Angela Merkal. En effet, cette dernière aurait déclaré à quelques députés de la CDU qu’il n’y aurait « pas d’Euro-obligations tant qu’elle serait vivante »… Ainsi, malgré une séance asiatique haussière, la hausse surprise du chômage Allemand provoquait la panique parmi des traders à cran quelques heures avant que le sommet ne commence à Bruxelles. Les déclarations de Wolfgang Schauble en faveur des Euro-obligations permettait un bref rebond mais le pessimisme dominait toujours avant que le forcing de l’Italie ainsi que de l’Espagne ne permette à l’Euro de s’envoler le vendredi. (En effet, le ministre des finance Allemand doit envisager la création d’Euro-obligations à moyen long terme si il veut avoir une chance de briguer le poste de Jean Claude Juncker, président de l’Eurogroupe.

Vendredi 29/06

L’optimisme généré par les déclarations de Herman Van Rompuy au petit matin dopait la paire Euro-Dollar durant la séance asiatique. L’accord glané par l’Espagne et l’Italie afin de contenir la hausse de leurs dettes et protéger leur secteur bancaire était largement salué par les marchés. Les bourses marquaient la plus forte hausse de l’année et l’Euro continuait son ascension durant l’après-midi sans pour autant tester le seuil clef de 1,27 Dollar. Le MES sera donc autorisé à racheter de la dette Italienne ainsi que de recapitaliser les banques Espagnole sans que la dette de l’Etat n’en pâtisse. Le marché saluait également le pacte de croissance de quelques 120 milliards d’Euro (BEI, fonds structurels Européens). Il semblerait que cette fameuse Union bancaire prenne forme mais si les annonces ont été faites, il faudra encore régler la question de la supervision bancaire par la BCE. Aucune communication n’a été faite concernant les Euro-obligations et François Hollande a rappelé que la France et l’Allemagne convergeait en ce qui concerne la taxe sur les transactions financières.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.