Actu Forex – BCE : Les responsables politiques Allemands souhaitent donner plus de poids à leur pays au sein de la BCE, explication du système de vote

(ProfesseurForex.com) – Les responsables politiques Allemands ne rebroussent pas chemin après que l’ancien chancelier Gerhard schroder ait déclaré vouloir plus de solidarité de la part de l’Allemagne vis-à-vis de la Grèce. Non seulement de nombreux politiques Allemands désirent voir la Grèce sortir de la Zone Euro mais ils désirent désormais également une refonte du système de vote au sein de la BCE.

Chacun sait que la Bundesbank est actuellement hostile au programme de rachat d’obligations par la BCE mais cette dernière n’a pas le pouvoir de bloquer l’ambition de Mario Draghi car ce dernier sait qu’il obtiendra une majorité de vote en faveur de sa politique monétaire.

Pour rappel, l’organe de décision de la BCE est composé de chacun des gouverneurs des banques centrales nationale (limité à 15 gouverneurs) ainsi que de 6 autres gouverneurs qui forment le directoire. Chaque gouverneur possède un droit de vote afin de décider de la politique monétaire de la BCE de manière indépendante. Les membres du directoire sont nommés d’un commun accord par les chefs d’état sur recommandation de l’Eurogroupe, le cercle informel des ministres des finances de la Zone Euro. Le conseil des gouverneurs de la BCE prend ses décisions à la majorité simple, avec une voix prépondérante pour le président de la BCE.

Depuis le traité de Nice, le système de droit de vote peut être modifié. Pour qu’une telle chose arrive, la BCE doit en faire la recommandation au conseil ECOFIN qui doit voter à l’unanimité le changement.

Actuellement, le nombre total de droits de vote est limité à 21. Les six membres du directoire conservent un droit de vote permanent. Les gouverneurs détiennent les 15 droits de vote restants, qui font l’objet du système de rotation.

Les gouverneurs sont repartis en groupes qui se distinguent par la fréquence selon laquelle leurs membres disposent du droit de vote. Les groupes sont formés selon un classement des États membres et des banques centrales nationales. Ce classement se base sur:

-La part dans le produit intérieur brut (PIB) total aux prix du marché des États membres de la zone euro;

-La part dans le bilan agrégé total des institutions financières monétaires des États membres de la zone euro.

Quatre droits de vote sont alors attribués au premier groupe, huit au deuxième et trois au troisième. Dans une zone euro de 27 États membres, le premier groupe bénéficie du droit de vote selon une fréquence de 80 %, le deuxième groupe selon une fréquence de 57 % et le troisième groupe selon une fréquence de 38 %.

Etant donné l’animosité qui semble régner au sein de la BCE, il est peu probable qu’une nouvelle adaptation du système de vote ait des chances d’aboutir si l’Allemagne le décidait, poussées par ses responsables politiques exaspérés de voir la BCE prêter toujours plus aux pays périphériques alors qu’il est est clair que celui qui devra payer en cas de disparition de la BCE, ce sera l’Allemagne.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés