Actu Forex – Espagne : Marianno Rajoy déçoit les marchés l’Euro accuse le coup mais le mauvais chômage Américain permet au marché de s’équilibrer

(ProfesseurForex.com) – Le marché spéculait ce matin sur une demande officielle de Marianno Rajoy d’une aide de la part du FESF, alors que le premier ministre devait tenir une conférence de presse non prévue. Les marchés ont été une nouvelle fois trop optimistes comme nous le soulignons dans un précédent article et l’Euro a chuté dès le début du discours pour effacer tous les gains au fur et à mesure que le discours avançait. Notons tout de même que le premier ministre a déclaré qu’il ferait sa demande au FESF si il estime que c’est dans l’intérêt du peuple Espagnol (et en attendant de savoir quel montant va être racheté par la BCE, probablement…).

C’est grâce à un taux de chômage décevant aux Etats-Unis que l’Euro a pu remonter et en dépit de Non farm Payroll (créations d’emplois non agricoles) bien meilleurs qu’anticipé.

Voici un résumé des déclarations de Marianno Rajoy que nous avons publié en temps réel sur notre fil d’actualité premium.

« Notre principale préoccupation est la situation dans laquelle beaucoup de familles espagnoles vivent, comment l’économie se porte, mais également le manque de croissance et de compétitivité »

« Nous avons vécu au dessus de nos moyens. Maintenant, nous devons emprunter de l’argent, mais les taux d’intérêt sont très hauts »

« Le premier de nos devoirs est de ne pas dépenser plus que ce que nous avons, et ce devoir incombe également au gouvernement central ainsi qu’aux régions »

« Nous devons montrer que nous sommes toujours un pays crédible, auquel on peut faire confiance »

« Les réformes sont nécessaires pour booster la croissance et regagner en compétitivité ; c’est ce que le gouvernement s’apprête à faire »

« Nous avons mené un audit indépendant de l’influence du secteur bancaire ; ce qu’aucun autre pays de l’eurozone n’a fait »

« Le dernier sommet européen a souligné l’aspect irréversible de la monnaie unique. Ce sommet-là était un bon sommet »

« J’ai envoyé une lettre à Barroso et van Rompuy, contenant mon point de vue sur le futur de l’eurozone »

« J’appelle le Conseil Européen à ratifier une union bancaire lors du prochain sommet en décembre »

« Personne ne peut dire que notre gouvernement n’a pas tenu la barre, ou qu’il n’a pas agit. Nous savons parfaitement ce que nous faisons, et où nous allons »

« Notre balance commerciale est bénéficiaire vis-à-vis de l’Allemagne, nous vendons plus à nos partenaires de l’eurozone que nous ne leur achetons »

« Je parle souvent au leader de l’opposition. Nous partageons la même vision concernant notre situation en Europe »

« Nous ne pouvons dépenser l’argent que nous n’avons pas »

« Les leaders des pays de l’eurozone prennent de plus en plus en compte nos efforts ; nous devons continuer sur cette voie »

« J’ai appelé au renflouement de notre secteur bancaire car j’ai estimé que c’était dans l’intérêt du peuple espagnol »

« C’est important que Draghi ait hier affirmé que la BCE est enclin à intervenir »

« Nous allons attendre et nous verrons en quoi consistent les mesures « non conventionnelles » de la BCE. Ensuite, je ferai ce qui est dans l’intérêt du peuple espagnol »

« Je n’ai pas eu de conversation privée avec M. Draghi »

« Je n’ai aucune réticence à rencontrer Artur Mas, le président de la Catalogne. Si certains veulent me rencontrer, ils savent où me trouver. »

« Le vrai problème des communautés autonomes [les régions] espagnoles n’est pas la manière dont elles sont financées par le gouvernement. Le vrai problème est que leurs revenus ont diminué »

« Adopter un nouvel ensemble de réformes du marché du travail n’est pas à l’ordre du jour »

« Je souhaite un agréable été, à ceux qui le peuvent »

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés