Forex EUR/USD : Analyse de la journée mouvementée de vendredi

(ProfesseurForex.com) – L’Euro s’affichait en hausse ce matin après la décrue d’hier, poussée par des rumeurs de conférence de presse de la BCE et de Marianno Rajoy. Rajoy qui a dans un premier temps déçu les marchés avant d’admettre qu’il étudiait le plan concocté par la BCE et que le chômage Américain ne permette à l’Euro de remonter. Des initiatives du FESF et le feu vert du gouvernement Allemand pour le rachat d’obligations par le FESF accompagnaient le mouvement

Les indices PMI ce matin étaient contrastés mais dans l’ensemble, ils se révélaient beaucoup moins décevants que les indices PMI manufacturiers en début de semaine. L’indice PMI de la Zone Euro dans son ensemble progressait, tout comme les ventes au détail. Des statistiques peu transcendantes, qui permettront néanmoins d’amorcer un rebond.

Un rebond qui se confirmera grâce à la validation finale au sénat italien des mesures d’austérité après plusieurs semaines d’attente. Mais le marché devenait vraiment optimiste après quelques rumeurs qui laissaient entendre que Marianno Rajoy allait faire sa demande d’aide l’après-midi lors d’une conférence de presse qui n’avait pas été prévue.

L’Euro montait jusqu’à ce que le premier ministre Espagnol prenne la parole et déçoive les marchés dans un discours dont nous avons résumé le contenu dans un précédent article. Mais l’essentiel est que Rajoy a déclaré être en train d’étudier l’offre proposée par le FESF et la BCE (certains détails restent à éclaircir avant que Rajoy ne se décide, montant des rachats, quel procédé…) et qu’il prendra sa décision dans le meilleur intérêt du peuple Espagnol. Le PM n’a pas non plus caché qu’il souhaitait toujours une recapitalisation directe de son secteur bancaire… Marianno Rajoy salue néanmoins la volonté de Mario Draghi d’intervenir sur le marché secondaire et a également déclaré qu’il n’y aurait pas de nouvelles réformes du marché du travail ou des retraites en 2013.

Aucune déclaration franche donc mais Rajoy étudie le plan… pas assez pour plaire au marché qui sanctionnait l’Euro avant que le taux de chômage aux Etats-Unis ne fasse resurgir les spéculateurs pariant sur un nouveau QE de la FED.

8,3 % contre 8,2 % anticipé et 8,2 % précédemment. Il s’agit d’une mauvaise nouvelle qui en dépit du rapport non farm payroll bien meilleur qu’anticipé, pèsera sur le Dollar et permettra à l’Euro de se maintenir.

L’indice ISM des services était plutôt rassurant également mais nous apprenions en fin d’après-midi que le parti politique de Angela Merkel était d’accord pour un rachat d’obligations par le FESF. L’Euro appréciait et accentuait sa hausse.

Enfin, nous apprenions que le FESF était en pourparlers avec les banques pour augmenter son effet de levier. Un autre signe que la Zone Euro et la BCE sont réellement décidés à agir. Pas tout de suite mais bientôt… ce qui semble finalement rassurer les marchés.

Mario Draghi avait prévenu tout le monde, il ne sert à rien de shorter l’Euro à court terme…

D’un point de vue graphique, la paire rejoint les plus hauts de la veille ! Les marchés semblent se rendre compte que Mario Draghi ne bleffait pas totalement… comme en témoigne la nette détente sur les marchés obligataires Espagnol et Italien après une forte volatilité à la hausse comme à la baisse au cours de la journée.

Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés