Forex – EUR/USD : La détente des taux à court terme en Espagne ainsi qu’en Italie soutient l’Euro

(ProfesseurForex.com) – La journée fut très calme en raison d’un calendrier économique famélique, ce qui ne sera pas le cas demain avec notamment le PIB du T2 en Italie. La paire a donc fluctuer aujourd’hui au gré des marchés obligataires avec les taux à court terme Italien et Espagnol qui se sont nettement détendus, ce qui a permis de soutenir l’Euro.

L’Euro faiblissait dans les premiers échange mais a trouvé un support sur les 38,2 % des retracements de Fibonacci, avec le soutien des places boursières Européennes qui ouvraient toutes en hausse sauf la City.

De nouvelles déclarations de politiques Allemands alimentait néanmoins les spéculations sur la Grèce et le plan de rachat d’obligations par la BCE et le MES. Des propos peu enthousiasmant qui seront balayé par la voix du porte parole du gouvernement Allemand qui a déclaré que l’Allemagne supportait les actions de Mario Draghi qui seront en ligne avec son mandat… La question demeure la même, la BCE a-t-elle autorité pour financer la dette des Etats lorsque la Zone Euro risque l’implosion en raison de taux d’emprunt exorbitants?…

L’indice de confiance des consommateurs SENTIX se révélait un peu meilleur que le consensus mais s’affichait une nouvelle fois en baisse, preuve que les investisseurs ne sont toujours pas rassurés à un horizon de 6 mois.

Dans le même temps, les taux Espagnol et Italien continuaient de se détendre, ce qui permettait à l’Euro de se maintenir et même de rebondir. En effet, les traders d’obligations anticipent la prochaine intervention de la BCE qui a déclaré vouloir se concentrer sur les maturités courtes (0 – 2 ans probablement). Les taux à deux ans se détendaient donc alors que la détente sur les taux à 10 ans était bien moins spectaculaire.

Concernant la Grèce, les négociations continueront demain entre les membres de la coalition. Les experts des créanciers de la troïka, Poul Thomsen (FMI), Klaus Masuch (BCE), et Matthias Mors (UE), ont conclu à Athènes une première phase des discussions avec les responsables grecs sur un programme d’économies de 11,5 milliards d’euros que la Grèce doit adopter pour 2013 et 2014. Il y a des « progrès » mais il reste encore des économies à trouver… d’autant plus que la Grèce ne semble pas prête à privatiser cette année…

D’un point de vue graphique, l’Euro consolide les gains glanés vendredi dernier suite au mauvais taux de chômage Américain mais l’on devrait avoir davantage de volatilité demain avec un calendrier économique plus fournit. Avec notamment le PIB T2 de l’Italie.

La paire évolue autour de 1,2425 sur le forex

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés