Forex – EUR/USD : L’Euro remonte sur rien de concret après une journée terne sur le plan des statistiques

(ProfesseurForex.com) – Comme prévue, la journée fut très calme mais les ranges traders sont tout de même parvenus à créer de la volatilité avec un range assez large pour une journée si pauvre en statistiques et déclarations.

Notons que ce matin l’Italie a accusé des taux d’emprunt en hausse pour son émission obligataire à un an. Plus de 8 milliards d’Euros d’obligations ont été vendues au taux moyen de 2,767 % contre 2,697 % lors de la précédente émission similaire. La France et l’Allemagne continuent de profiter des distorsions sur les marchés obligataires et ont tout deux bénéficié de taux négatifs pour leurs émissions obligataires de court terme.

Mais les haussiers prenaient réellement l’ascendant dans le sillage du PIB Grec catastrophique mais meilleur que le consensus. Au deuxième trimestre, le PIB Grec se contracte de 6,2 % en donnée annualisées contre – 7 % anticipé et -6,5 % précédemment. Une bouffée d’air pour la Grèce dont le taux de chômage ne cesse de monter. La Grèce, qui subit de plus en plus d’attaques de la part du Bundestag dont l’ambiance ne permet pas vraiment d’envisager un troisième plan d’aide dont la Grèce aura probablement besoin si la croissance ne revient pas d’ici l’année prochaine… Une tâche Herculéenne.

Notons également la poussée de l’inflation des prix de gros en Allemagne avec un indice WPI en hausse de 2 % en donnée annualisées contre 1,1 % anticipé. Une nouvelle qui sera peu du goût de Mario Draghi car si l’inflation venait à devenir problématique en Allemagne, la marge de manœuvre pour plus d’assouplissement monétaire s’amoindrirait significativement…

La France ne rassurait pas les marchés avec un déficit mensuel du budget de l’Etat plus conséquent qu’anticipé et précédemment. La réduction de la dette reste toujours un chantier de taille pour la France qui va probablement entrer en récession dès demain lors de la publication du PIB pour le deuxième trimestre.

L’après-midi fut très calme et les haussiers continuaient de gravir des plus hauts que de nouvelles poursuites à l’encontre du MES ne laissent penser que son entrée en vigueur prendra plus de temps que prévu et ne fasse baisser la monnaie unique face au dollar.

Angela Merkel rentre bientôt de vacance et va trouver sur son bureau des dossiers chauds tels que la BCE, la Grèce et le MES.

La rentrée risque d’être mouvementée tant les partis membres de la coalition Merkel au Bundestag semble exaspérés de ne pas pouvoir contrôler les budget des autres Etats en échange de la garantie de l’Allemagne.

Demain la journée sera plus intéressante avec le PIB en France, en Allemagne ainsi qu’au sein de la Zone Euro dans son ensemble pour le T2.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés