Forex – EUR/USD : Mario Draghi attend apparemment que l’Espagne fasse sa demande officielle au FESF pour agir…

(ProfesseurForex.com) – Mario Draghi était attendu au tournant mais il a lamentablement déçu les marchés. Les traders emprunts d’optimisme ont poussé l’Euro jusqu’à 1,24 Dollar juste avant la conférence de presse mais étant donné le programme SMP n’est pas près d’être activé en raison de la réticence de la Buba, les marchés se retournaient violemment à la baisse avec une chute de 260 pips pour la paire EUR/USD.

Nous faisons fi des statistiques intermédiaires aujourd’hui et nous nous concentrons sur cette conférence de la BCE qui a déçu les marchés au plus au point.

Sans entrer trop dans les détails, Mario Draghi a passé son temps a justifier sa sortie de Londres en blâmant la presse d’avoir fait une mauvaise interprétation de ses propos. Mario Draghi a invité les journalistes à lire l’ensemble de son discours en mettant l’accent sur le fait qu’il avait déclaré que l’Euro était irréversible, et que par conséquent, la Grèce ne retournera pas à la Drachme.

Mario Draghi s’est défendu de ne pas agir aujourd’hui car l’Espagne doit en faire la demande, ce qui n’est pas le cas, Marianno Rajoy continuant de jouer la montre en espérant secrètement que le MES recapitalisera directement son secteur bancaire…

Concernant les actions qu’il seront prise plus tard, Mario Draghi est resté évasif en admettant toutefois que les futurs achats d’obligations se concentreront sur les obligations de courte maturité. Le gouverneur ne sait pas en revanche si ces obligations seront stérilisées… C’est à dire si la BCE les gardera pour toujours dans ses ordinateurs, réalisant de facto un QE. Sur le montant de ces achats, il ne sait pas non plus si ils seront illimités ou limités… Mario Draghi n’a pas caché que toutes les banques centrales étaient d’accords pour réactiver le programme SMP, sauf une, l’Allemagne bien sûr.

La BCE reste donc en stand by le temps de finir les préparations et que l’Espagne aille frapper à la porte de Mr Regling, le président du FESF, sans compter que le taux directeur est resté inchangé à 0,75 %, ce qui a également déçu les marchés.

Dans la foulée du discours de Mario Draghi, Marianno Rajoy et Mario Monti tenaient une conférence de presse commune durant laquelle ils s’abstiennent de faire une demande d’aide au FESF… Un communiqué bien creux qui confirme le petit jeu que joue la Zone Euro: Draghi n’interviendra pas tant que l’Espagne n’aura pas fait de demande d’aide. Et l’Espagne ne souhaite pas demander une aide du FESF. Les choses sont claires, on tourne en rond…

Une nouvelle poussée des taux d’emprunt vers les 8 % pourra peut être accélérer le processus ? Les marchés ne se priveront pas de le faire avec le taux à 10 ans Espagnol qui est déjà au-dessus de 7,2 % et le taux Italien de retour au-dessus de 6,3 % sur les marché obligataires secondaires.

Enfin, concernant la licence bancaire, Draghi laisse les gouvernements s’arranger entre eux…

D’un point de vue graphique, l’Euro retourne dans une tendance baissière en dépit du fait qu’il est de plus en plus palpable que la Zone Euro va agir de manière résolue. Mais pas aujourd’hui…

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés