Actu Forex – EUR/USD : L’Euro finit la semaine comme il l’a commencée, miné par le Portugal, le PMI de Chicago et l’anticipation de la publication de l’audit bancaire Espagnol à 18h

(ProfesseurForex.com) – Après une séance asiatique haussière, dans le sillage de la hausse provoqué par les promesses du gouvernement Espagnol quant à son déficit budgétaire, l’Euro tentait d’aller tester le dernier plus haut en date sans succès. C’est finalement l’indice PMI de Chicago déplorable qui alimentait la baisse avant que le Portugal ne publie un déficit budgétaire effrayant qui finira d’achever la monnaie unique en ce dernier jour du troisième trimestre boursier.

La semaine passée, les indices PMI Français et Allemand révélaient au grand jour pourquoi la France n’est pas l’Allemagne, les statistiques de consommation ont une nouvelle fois fait apparaître un contraste. Les ventes au détail reculent de 0,8 % en Allemagne alors que les dépenses de consommation progressent de 0,4 % en France. Un contraste qui résume bien les modèles économiques des deux pays soit dit en passant.

A 11h, l’indice d’inflation (prix à la consommation) se tendait fortement d’une année sur l’autre pour le mois de septembre. La statistiques remonte à 2,7 % contre une baisse anticipé à 2,4 % et 2,6 % le mois précédent. En Italie, l’inflation s’établit à 3,2 % y/y… la paire s’orientait alors à la baisse.

Entre temps nous avions le ministre des finances Français qui a présenté brièvement le projet de budget 2013 au micro d’Europe1. Alors que la dette continue de grimper (91 % du PIB au T2 / +43,2 milliards m/m / 1833 milliards au total) pierre Moscovici annonce ce sera le plus gros effort depuis près de 30 ans. Le déficit budgétaire devrait se réduire de 40 milliards d’Euros d’une année sur l’autre afin de rejoindre l’objectif de 3 % du PIB. Pour avoir toutes les information sur lé déficit budgétaire, le montant annuel des intérêt de la dette Française, savoir qui sera concerné par la hausse d’impôt à venir, consultez notre article complet!

Les statistiques Américaines ne créaient pas énormément de volatilité à 14h avec des revenus et des dépenses de consommation en hausse d’un mois sur l’autre. L’inflation rattachée aux dépenses des ménages est également en hausse… annulant quasiment le gain des +0,5 % m/m de la consommation.

C’est l’indice manufacturier de Chicago qui déclenchait la baisse. A cause, comme nous le répétons depuis deux semaines, de l’inversion du biais psychologique maintenant qu’il n’y a plus de QE à anticiper. (Bien que certains anticipent déjà un QE4 « punch »). L’indice rejoint ses homologues de NY, Dallas… en Zone de contraction, ce qui laisse présager un indice ISM manufacturier également en contraction pour le quatrième mois d’affilée chez l’Oncle Sam.

Le Portugal achevait un peu plus la monnaie unique en publiant un déficit budgétaire de 6,8 % du PIB pour le seul premier semestre alors que son objectif fixé par la Troïka était de 5 % pour l’Ensemble de l’année 2012… Les promesses de rigueur budgétaire de l’Espagne sont donc effacées par ce terrible endettement du Portugal dont la dette rejoint les 120 % du PIB.

N’oubliez pas que l’Espagne doit publier le résultat des audits bancaires à 18h et que Moody’s les étudiera de près avec peut être une nouvelle dégradation à la clef… Cela semble également peser sur la paire dans ces dernières heures de cotation.

D’un point de vue technique, les traders ne semblent pas enclins à aller tester le seuil des 50 % des retracement de Fibonacci de la hausse (1,25-1,3170) qui agit en qualité de support en cette fin de semaine.

  • Graphique Horaire

eur/usd forex

eur/usd forex

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés